Manifestation à Moscou: des centaines de personnes protestent contre les «répressions politiques» (images)

Des centaines de manifestants ont défilé samedi à Moscou pour protester contre les « répressions politiques », dernière action en date d’un important mouvement de contestation qui secoue la capitale une semaine avant des élections locales controversées.

Des manifestations ont eu lieu quasiment chaque week-end à Moscou depuis la mi-juillet pour protester contre l’éviction des candidats de l’opposition de l’élection du Parlement de Moscou prévue pour le 8 septembre. Non autorisées, la plupart des actions ont été sévèrement réprimées par la police.

La marche de samedi, organisée à l’appel du principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, récemment relâché de prison mais qui n’était pas présent, a traversé dans le calme de grands boulevards du centre. Les manifestants ont tenu des pancartes appelant à la libération des « prisonniers politiques » arrêtés lors des actions précédentes et ont scandé « C’est notre ville ! ».

Aucune arrestation

Les autorités ont appelé les participants à renoncer au rassemblement sous peine d’en « porter la responsabilité », mais la police, présente en nombre, n’avait procédé à aucune arrestation en milieu d’après-midi.

« Je veux que les droits des Moscovites soient respectés », a scandé lors de la marche l’opposante Lioubov Sobol, une alliée d’Alexeï Navalny. La jeune avocate avait été aspergée de boue jeudi près de son domicile.

Un groupe de jeunes femmes présentes à la marche a également déployé une banderole rose contre les violences domestiques.

Le mouvement de contestation, le plus important depuis le retour de Vladimir Poutine au Kremlin en 2012, a donné lieu à près de 2.700 arrestations et à l’ouverture de plusieurs procès pour « troubles massifs » et « violences à l’encontre des forces de l’ordre ».

La plupart des meneurs de l’opposition ont enchaîné les courtes peines de prison pour leurs appels à manifester, à l’exemple d’Ilia Iachine, emprisonné pour la cinquième fois consécutive mercredi.

L’organisation de Navalny, le Fonds de lutte contre la corruption, est de son côté visé par une enquête pour « blanchiment ».

Le mouvement de contestation a débuté après le rejet, officiellement pour des vices de forme, de l’enregistrement d’une soixantaine de candidats indépendants à l’élection du Parlement de Moscou. Chargée de valider le budget faramineux de la capitale, cette instance est actuellement composée de fidèles du maire pro-Kremlin, Sergueï Sobianine.

Ce scrutin et les autres élections régionales et locales qui se tiendront parallèlement s’annoncent difficiles pour les candidats du pouvoir, dans un contexte de grogne sociale et de stagnation économique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 50710002

    Coronavirus: l’Italie sous cloche pour contenir l’épidémie, l’angoisse monte

  2. François Fillon et son épouse Penelope - ici, en décembre dernier -, risqent jusqu’à dix ans de prison.

    Face aux juges, François et Penelope Fillon risquent gros

  3. CULTURE AALST CARNIVAL ZONDAGSSTOET

    Alost: les mêmes caricatures antisémites en 2020, quel avenir pour ce carnaval?

La chronique
  • Lettre d’Europe: le continent englouti

    L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

    Des pêcheurs de la mer du Nord ont retrouvé des os de mammouth, de nombreux vestiges archéologiques sont apparus sur les plages, et des traces d’êtres humains ont même été observées sur les fonds marins. La montée du niveau de la mer survenue à la fin de la dernière glaciation a inondé cet espace et créé une terre fantôme. Cet Atlantide de la Préhistoire constitue une preuve irréfutable s’il en est de l’impact qu’a pu...

    Lire la suite

  • Alost, où le permis de rire rivalise avec la banalisation

    Alost a donc fait de la résistance, les carnavaliers et beaucoup d’Alostois revendiquant le « droit de rire de tout » après s’être placée sous la loupe mondiale en raison des caricatures antisémites admises lors de son carnaval de 2019. Ce dimanche, le trait a encore été forcé. Les personnages contestés de l’an dernier ont été réinjectés dans d’autres scénarisations. La figure séculaire du Juif avare, spéculateur, manipulateur, a encore été amplifiée en raison de la mise en cause universelle de ce sens de l’humour alostois...

    Lire la suite