L’ouragan Dorian passe en catégorie 5, une tempête catastrophique devrait s’abattre sur les Bahamas

L’ouragan Dorian passe en catégorie 5, une tempête catastrophique devrait s’abattre sur les Bahamas

L’ouragan Dorian s’est encore renforcé dimanche pour passer en catégorie 5 selon le Centre national des ouragans américain (NHC) qui met en garde contre une tempête «catastrophique» sur le point de frapper les îles Abacos, aux Bahamas.

Parlant d’un ouragan «très puissant, très dangereux», Ken Graham, directeur du NHC, a insisté sur la menace qu’il faisait peser sur cet archipel touristique des Caraïbes. Il s’agit «d’une situation extrêmement dangereuse pour les Bahamas», a-t-il prévenu sur Facebook. «Des vents dévastateurs» à près de 280 km/h s’approchaient de l’île, selon le NHC.

«Les gens se préparent depuis mercredi», a expliqué à l’AFP Yasmin Rigby, qui vit à Freeport, à Grand Bahama, rappelant que le souvenir des ouragans Frances et Jeanne (2004) et Wilma (2005) était toujours très présent dans les esprits. «Pour l’instant, tout est calme dehors. Beaucoup de gens sont déjà dans des abris (...). Certains font des achats de dernière minute».

«Très difficile à prédire»

Le Premier ministre Hubert Minnis a multiplié les appels à la population. «J’appelle tous les habitants des Bahamas se trouvant sur le passage de l’ouragan Dorian à évacuer et à se mettre à l’abri», a-t-il tweeté.

L’ouragan devrait ensuite se rapprocher de la côte est de la Floride lundi soir et mardi, mais il est difficile de prévoir avec quelle intensité il va frapper le «Sunshine State». «Beaucoup de mouvement, très difficile à prédire», avait résumé samedi Donald Trump dans un tweet, soulignant que la Géorgie, la Caroline du Sud et la Caroline du Nord se retrouveraient probablement en première ligne en milieu de semaine prochaine.

Le président américain, qui a annulé le voyage qu’il devait effectuer en Pologne ce week-end, a suivi samedi l’évolution de la situation depuis son golf de Virginie, sur les bords du Potomac, avant de rejoindre Camp David. «C’est l’un des ouragans les plus puissants (...) depuis des décennies. Soyez prudents!», a-t-il lancé.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous