LN24 débarque ce lundi en télévision: comment suivre la soirée de lancement

Martin Buxant et Joan Condijts, deux des fondateurs de LN24
Martin Buxant et Joan Condijts, deux des fondateurs de LN24 - D.R

La chaîne d’information en continu LN24 débarque ce lundi soir en télévision. Pour l’occasion, une soirée inaugurale est organisée dès 20h en direct du Parlement européen. Pour cette grande première, le nouveau président de l’institution européenne, l’Italien David-Maria Sassoli, accordera à la chaîne sa première interview dans le cadre sa rentrée politique.

Les journalistes français Christine Ockrent et Patrick Poivre d’Arvor, tous deux futurs chroniqueurs sur LN24, seront également présents en plateau, de même que le candidat commissaire européen Didier Reynders et le ministre des Médias en Fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Claude Marcourt. Au cours de ce prime time événementiel, journalistes de la rédaction et invités débattront des enjeux posés par l’arrivée de cette nouvelle chaîne dans le paysage médiatique.

La chaîne est disponible sur Voo (canal12), Telenet (canal 16 à Bruxelles et canal 140 en Flandre), Proximus (canal 18), et sur Orange (canal 90). La soirée de lancement pourra également être suivie en direct sur le site internet de LN24.

En parallèle à son arrivée en télévision, LN24 continue son déploiement digital via son site internet et le lancement d’une application. La chaîne prépare également son arrivée en radio après l’octroi, mi-juillet, d’un réseau par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) dans le cadre de l’appel d’offres global pour l’attribution de nouvelles radiofréquences. A la mi-août, le Conseil d’État a cependant décidé de suspendre en extrême urgence la décision du CSA et le dossier est donc pour l’instant en suspens.

Louis Michel et Laurette Onkelinx chroniqueurs pour LN24

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite