Manifestations à Hong Kong: des élèves forment des chaînes humaines devant les écoles, le métro bloqué

Les élèves hongkongais du secondaire ont formé lundi des chaînes humaines et des manifestants ont tenté de perturber la circulation des métros, dans de nouvelles actions de la mouvance prodémocratie après un week-end marqué par de graves violences.

L’ex-colonie britannique connaît depuis trois mois sa plus grave crise politique depuis la rétrocession en 1997, avec des actions quasi quotidiennes pour dénoncer l’ingérence grandissante de la Chine dans les affaires intérieures de sa région semi-autonome. Pékin, qui affiche un soutien indéfectible au gouvernement hongkongais, a multiplié les manœuvres d’intimidation, avec des manœuvres à la frontière ou encore de pressions sur les entreprises hongkongaises.

« La fin est proche » pour la mobilisation prodémocratie, a encore averti dimanche soir l’agence officielle Chine nouvelle dans un éditorial, sans donner plus de précisions.

Cela n’a pas empêché lundi matin des manifestants vêtus de noir, couleur emblématique du mouvement, de cibler à nouveau le MTR, le réseau de métro crucial au fonctionnement de Hong Kong, en bloquant dans quelques stations les portes des rames pour les empêcher de partir.

Dans la matinée, des élèves du secondaire ont également formé des chaînes humaines devant plusieurs lycées publics. Certains portaient des masques à gaz, des casques et des lunettes de protection, comme le font les manifestants pour se protéger des lacrymogènes. Des élèves ont même séché les cours pour se rendre à une manifestation dans le centre de l’ex-colonie britannique.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous