Des mesures prises à Spa-Francorchamps après le décès d’Anthoine Hubert

©Photonews
©Photonews

L’édition 2019 du Grand Prix de Spa-Francorchamps a été endeuillée samedi par le décès du pilote français Anthoine Hubert (22 ans) dans le deuxième tour de la course de Formule 2. La CEO du Circuit de Spa-Francorchamps Nathalie Maillet rappelle les risques inhérents de ce sport et le travail constant effectué avec la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA).

« Ce qui est arrivé est malheureux, et rappelle que le risque zéro n’existe pas en sports moteurs », a déclaré Nathalie Maillet à Belga. « Le circuit a toujours œuvré avec la FIA (la fédération internationale de l’automobile) pour améliorer la sécurité. Il faut maintenant attendre son rapport et analyser les causes exactes de l’accident ».

Le Circuit de Spa-Francorchamps avait annoncé il y a plusieurs mois la volonté de se mettre en conformité avec les normes de sécurité pour accueillir des compétitions motocyclistes internationales. Il était donc prévu que le circuit évolue bien avant le drame de ce week-end.

« Nous nous dirigeons vers le grade C de la FIM (Fédération Internationale de Motocyclisme, ndlr). Nous sommes toujours en discussion pour l’homologation du circuit avec la FIA et la FIM », explique Nathalie Maillet. « Des travaux sont prévus au Raidillon pour les 24 Heures Motos, qui auront lieu en 2022. Les dégagements vont être augmentés et étudiés pour qu’il n’y ait plus de chocs frontaux… »

Les dégagements asphaltés ont été pointés du doigt après l’accident. Si aucune modification du tracé n’est attendue, les investissements pour accueillir les motos vont permettre de voir revenir les bacs à graviers en bord de piste, bien que leur emplacement reste à déterminer.

Décès d’Anthoine Hubert: une enquête ouverte par le parquet de Liège

« Il n’est pas prévu de modifier le tracé au Raidillon. Mais ce qui est déjà certain, c’est que l’on va remettre des bacs à graviers. Les normes pour les motos sont plus strictes. Donc la mise aux normes du circuit pour les motos va avoir un effet positif pour les voitures. Les discussions actuelles portent sur les endroits où il faut mettre les bacs à graviers ainsi que leur profondeur. Et aussi de savoir s’ils doivent couvrir l’ensemble d’untel virage ou pas. Nous allons essayer de tout finaliser pour la fin de l’année afin de pouvoir déposer les permis d’urbanisme. »

Bien qu’il n’y ait pas eu la moindre indication contraire, Nathalie Maillet rassure concernant le futur du Grand Prix de F1.

« Cet accident ne remet pas en cause la venue de la Formule 1 à Spa-Francorchamps. Ce qui s’est passé est un fait de course. Bien sûr, nous sommes tous marqués. On doit continuer à faire évoluer le circuit. Nous allons d’ailleurs également continuer à développer le centre d’extraction… »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM ROYALS PATERNITY TRIAL

    À avoir trop de pères, Delphine Boël n’en a eu aucun

  2. Selon son avocat M
e
 Marc Uyttendaele, «
la souffrance de Delphine Boël est toujours là.
»

    Affaire Delphine Boël: la justice et l’ADN ont eu raison du déni d’Albert II

  3. Les dépenses en soins de santé vont augmenter, en raison des coûts technologiques.

    Manifestation nationale: des experts plaident pour refinancer la Sécurité sociale

La chronique
  • Lettre du Brexit: Cela fait bizarre d’écouter un opéra sans voix

    Par Marc Roche

    Il y a en ce moment au 10 Downing Street un homme épanoui. Boris Johnson arbore l’air réjoui et apaisé de celui à qui Dame Fortune rend enfin belle et bonne justice après lui avoir fait si longtemps antichambre. Le Premier ministre irradie littéralement de plaisir. On le comprend. Lui qui a toujours abhorré la construction européenne se retrouve au centre de la fête du départ officiel de l’Union européenne prévu pour le 31 janvier.

    Mais quelle fête au juste ? A part une toute nouvelle pièce de monnaie de 50 pence commémorant l’événement, le largage des amarres passe inaperçu. La reprise de la course solitaire au grand large succédant à plus de quatre décennies d’arrimage au Vieux continent ne donne lieu à aucune célébration populaire. Ni feu d’artifice, ni street parties. Le début d’une ère nouvelle est marqué dans l’indifférence générale des sujets de Sa Majesté.

    Un...

    Lire la suite

  • Par Béatrice Delvaux Editorialiste en chef

    Delphine Boël reconnue par Albert II: ainsi soit-elle!

    Delphine Boël est la fille du roi Albert II. La belle affaire ! Il n’y avait plus que le roi pour le nier. Contre l’évidence – son comportement passé envers cette petite fille, sa propre connaissance des liens qui l’unissaient à elle – et contre toute sagesse. Mais surtout contre tout respect pour son enfant. Et c’est là toute la disgrâce de cette histoire.

    Aujourd’hui, Albert II déclare dans un communiqué qu’il veut mettre un terme « dans l’honneur et la dignité » à cette « ...

    Lire la suite