Première sélection du prix Goncourt, sans Yann Moix mais avec Amélie Nothomb

Première sélection du prix Goncourt, sans Yann Moix mais avec Amélie Nothomb
Belga

Le jury du prix Goncourt a dévoilé mardi sa première sélection de 15 titres en lice pour le plus prestigieux prix littéraire du monde francophone qui sera décerné le 4 novembre.

Yann Moix, présenté comme un potentiel lauréat du Goncourt avant l’exhumation d’anciens textes et dessins antisémites, n’est pas présent sur la liste qui accueille en revanche la romancière belge à succès Amélie Nothomb.

La sélection du Goncourt compte également deux primo-romanciers : Abel Quentin et Anne Pauly qui vient de recevoir le prix Envoyé par La Poste pour « Avant que j’oublie » (Verdier), un récit tragi-comique plein de tendresse et d’empathie racontant la maladie et la mort de son père.

Trois des auteurs retenus par les académiciens Goncourt (Santiago Amigorena, Nathacha Appanah et Jean-Luc Coatalem) figurent également dans la sélection du Renaudot dévoilée lundi soir.

Voici la liste, par ordre alphabétique d’auteurs, de la première sélection du Goncourt :

– Santiago H. Amigorena, « Le ghetto intérieur » (P.O.L)

– Nathacha Appanah, « Le ciel par-dessus le toit » (Gallimard)

– Dominique Barbéris, « Un dimanche à Ville-d’Avray » (Arléa)

– Jean-Luc Coatalem, « La part du fils » (Stock)

– Louis-Philippe Dalembert, « Mur Méditerranée » (Sabine Wespieser)

– Jean-Paul Dubois, « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon » (L’Olivier)

– Hélène Gaudy, « Un monde sans rivage » (Actes Sud)

– Léonora Miano, « Rouge impératrice » (Grasset)

– Hubert Mingarelli, « La terre invisible » (Buchet Chastel)

– Amélie Nothomb, « Soif » (Albin Michel)

– Anne Pauly, « Avant que j’oublie » (Verdier)

– Abel Quentin, « Soeur » (L’Observatoire)

– Olivier Rolin, « Extérieur monde » (Gallimard)

– Sébastien Spitzer, « Le coeur battant du monde » (Albin Michel)

– Karine Tuil, « Les choses humaines » (Gallimard)

Le Goncourt des lycéens

Cette première sélection lance aussi le Goncourt des lycéens. Les jeunes jurés choisissent en effet leur lauréat parmi les auteurs retenus par les académiciens Goncourt, à l’exception de Léonora Miano qui a déjà obtenu cette récompense en 2006.

Le lauréat du Goncourt des lycéens sera connu le jeudi 14 novembre.

L’an dernier le prix Goncourt avait été décerné à Nicolas Mathieu pour « Leurs enfants après eux » (Actes Sud) et le Goncourt des lycéens à David Diop pour « Frère d’âme » (Seuil).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous