Accueil Économie Entreprises

Comment BNP Paribas Fortis s’en sort face aux taux négatifs

La banque belge affiche un bénéfice net consolidé d’un milliard d’euros pour le premier semestre de cette année. Un résultat dans le vert qui tranche avec un contexte économique et des taux d’intérêt qui pointent vers le rouge. Comment expliquer cette bonne santé ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Un peu plus d’un milliard d’euros de bénéfice net en hausse de plus de 12,4 %… Dans le contexte actuel de taux négatifs et de morosité économique, ces chiffres sont presque insolents, certainement surprenants. Ils font partie des résultats du premier semestre de BNP Paribas Fortis, publiés ce mardi matin.

« Un bon résultat semestriel, principalement au niveau de l’activité commerciale », se réjouit Max Jadot, le CEO de la banque. Il faut dire qu’outre le bénéfice net, la plupart des autres indicateurs sont dans le vert. Le montant des crédits octroyés à la clientèle grimpe de plus 2,9 % à 202 milliards d’euros, tout comme l’argent déposé par les clients de l’établissement (plus 4,7 % à 182 milliards d’euros). Le produit net bancaire (l’équivalent du chiffre d’affaires dans le secteur) affiche une croissance de 3,7 % par rapport à la même période l’an passé, à 4,014 milliards d’euros.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Vigneron Gérard, mercredi 4 septembre 2019, 10:13

    Encore des millions qui fileront vers la France! Et dire que nos 2 "champions" Reynders et Leterme en 1 nuit, sur un coin de table, ont bradé Fortis et fait perdre des milliards à l' économie belge et aux actionnaires.

  • Posté par NOBEN Karl, mercredi 4 septembre 2019, 11:30

    Il ne faut pas réécrire l'histoire. Fortis était en faillite virtuelle, les actionnaires étaient de toute façon fichus. C'est ce qui s'est passé avec Dexia... La responsabilité en incombe au manque de clairvoyance du management précédent ... et à l'actionnariat qui n'a pas fait son job en fixant des objectifs insensés à ces derniers et en fermant les yeux sur le niveau de risque des stratégies adoptées.

  • Posté par Leroy christian, mercredi 4 septembre 2019, 6:59

    Voir pour partie la réponse dans l'Echo de ce jour: "les banques sabrent dans leurs coûts" et on connaît tous le principal "coût" dans les sociétés de services (enfin, "service" est devenu un bien grand mot ;o))): les si bien dénommées "ressources humaines" ;o)

  • Posté par NOBEN Karl, mercredi 4 septembre 2019, 9:48

    Effectivement, BNP-P-F a choisi de désinvestir sur le service et de se concentrer sur les segments les plus juteux de son business. Ca n'est clairement plus une banque de détail (enfin si, l'essentiel du chiffre vient toujours de là, mais quand on choisi de flinguer le service à la clientèle, ca ne dure pas longtemps...). Il y a aussi une forme de cynisme qui est révélateur d'une ambiance de fin de règne : on inaugure des "flagship stores" à Bruxelles avec des murs de LED transparents et des imprimantes 3D (parle-t-on bien d'une banque ? Ah oui, on y fait toujours la file, vu qu'il ne reste plus qu'un seul guichet humanisé toujours ouvert presqu'uniquement aux heures ou les gens sont occupés par leur boulot... Et on annonce simultanément à ces agences bling-bling des dizaines de fermetures d'agences rurales... A ce jeu là, les e-banques sont beaucoup plus efficaces et les générations Y et suivantes ne resteront pas éternellement captives de l'opérateur qui les tient par le prêt hypothécaire...

  • Posté par LAMBERT André, mardi 3 septembre 2019, 22:49

    Les banques jouent comme casino. Mais au casino, chacun joue avec ses propres deniers, alors que les banques jouent avec l'argent de leurs clients !!!

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs