Accueil Opinions Éditos

Le Brexit dur, retour à la réalité

Le Premier ministre Boris Johnson a essuyé un cinglant revers ce mardi au Parlement. Il évoque des élections anticipées.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Il est de ces images plus parlantes que n’importe quelle analyse politique : celle du député conservateur Philip Lee quittant son siège et traversant la Chambre des communes pour rejoindre les rangs des libéraux-démocrates sous les yeux du Premier ministre Boris Johnson en plein discours et qu’il privait ainsi de la dernière voix lui assurant une majorité…

Boris Johnson a essuyé un cinglant revers au Parlement, où les députés ont adopté une motion visant à obtenir un report du Brexit, prévu le 31 octobre. Le texte a été adopté par 328 voix pour (301 contre), réunissant députés de l’opposition mais aussi conservateurs hostiles à une sortie de l’Union européenne sans accord évoquée par Boris Johnson qui est résolument opposé à un report. Le Premier ministre a annoncé le dépôt d’une motion pour des élections anticipées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, mercredi 4 septembre 2019, 13:15

    Land of Hope and Glory !

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs