1.400 emplois menacés chez KBC: une partie des emplois perdus seront assurés depuis la Tchéquie et la Bulgarie

1.400 emplois menacés chez KBC: une partie des emplois perdus seront assurés depuis la Tchéquie et la Bulgarie

Le bancassureur KBC a annoncé mercredi, alors que se tient depuis 7h45 un conseil d’entreprise extraordinaire, une réduction de ses effectifs en Belgique de 1.400 collaborateurs. Cela concerne des employés du siège social, des fonctions de support ainsi que du réseau d’agences à travers le pays, indique le groupe dans un communiqué transmis à 8h10.

Une partie de ces emplois perdus, soit 300 fonctions, seront désormais assurés depuis la République tchèque et la Bulgarie, où le groupe est également implanté. Une telle évolution était crainte par les syndicats.

La suppression de ces emplois aura lieu au cours des « trois prochaines années », et « sera entièrement compensée par des départs naturels ». « Par conséquent, aucun plan de licenciement collectif obligatoire ni plan de départ collectif n’est prévu ou requis. » Parallèlement, des contrats avec 400 sous-traitants externes seront supprimés, principalement dans l’informatique et parmi les intérimaires.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous