Brussels Airlines reliera l’an prochain Bruxelles à Montréal

Brussels Airlines reliera l’an prochain Bruxelles à Montréal
Belga

La compagnie aérienne Brussels Airlines reliera dès la fin du mois de mars Bruxelles et Montréal, au Canada, à raison de cinq vols par semaine, annonce-t-elle mercredi. Elle n’exploitera par contre plus de vols vers Toronto. Dès le 20 février, elle augmentera aussi son offre vers Washington, qui deviendra une destination opérée toute l’année et non plus seulement en saison d’été comme actuellement.

« Montréal est une véritable valeur ajoutée pour le réseau de Brussels Airlines. Il s’agit d’un marché important au départ de la Belgique, avec plus de 75.000 voyageurs potentiels par an », affirme Frederic Dechamps, senior director sales Belgium chez Brussels Airlines.

Les vols partiront le matin depuis Brussels Airport et en soirée depuis Montréal « ce qui permet d’excellentes correspondances avec de nombreuses destinations européennes ainsi que les 17 destinations africaines de Brussels Airlines », selon la compagnie.

Des vols tous les jours en semaine

La liaison sera exploitée avec des Airbus A330-300 et les vols auront lieu tous les jours de la semaine à l’exception des mardis et mercredis.

Concernant Toronto, le dernier vol décollera le 7 janvier 2020. Les passagers ayant déjà réservé des places au-delà de cette date se verront proposer des solutions de voyage alternatives, affirme Brussels Airlines.

► Brussels Airlines : seul un siège par vol rapporte de l’argent à la compagnie, selon un rapport

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite