98% des conducteurs de voitures électriques sont satisfaits

98% des conducteurs de voitures électriques sont satisfaits

Essayer une voiture électrique, c’est visiblement l’adopter. Selon une enquête Rossel Research auprès des lecteurs Le Soir, Sudpresse et Gocar, 81% des utilisateurs se déclarent tout à fait satisfaits et 17% se disent plutôt satisfaits de leur voiture électrique personnelle. Un véritable plébiscite pour ceux qui ont passé le cap de l’électrique. Mais pourquoi y sont-ils passés ? Quelle a été leur motivation première ? 

 

L’attrait pour l’innovation et la technologie

La moitié des conducteurs de voiture électrique ont choisi ce type de voiture pour leur innovation et la technologie qu’elles apportent. Car une voiture électrique, c’est une autre manière de conduire et une nouvelle motorisation. Les constructeurs automobiles investissent le secteur depuis des décennies afin de développer leur concept et leurs technologies et offrir des véhicules électriques accessibles à tous, toujours plus performants, puissants et dont l’autonomie ne cesse de croître. Proposer des voitures avec une autonomie de 450 kilomètres semblait utopique il y a à peine quelques années. Aujourd’hui, un modèle comme la Kia e-Niro peut effectuer 455 kilomètres en une seule charge !  

 

Les motivations d’ordre écologique

35% des utilisateurs de voiture électrique ont fait ce choix pour des motifs écologiques. Car une voiture 100% électrique ne rejette aucun CO2 lors de son utilisation. Choisir une voiture électrique, c’est donc aussi faire un choix pour la qualité de l’air dans les centres-villes, où les pics de pollution sont de plus en plus fréquents. Plus de voitures 100% électriques et même de voitures hybrides, c’est un geste pour les prochaines générations. Et avec l’instauration de zones à basse émission comme à Bruxelles et à Anvers, à long terme, seules les voitures électriques auront un jour le droit de circuler en agglomération. 

 

 

Les motivations d’ordre financier

13% des conducteurs de voiture électrique sondés ont répondu que c’est la volonté de faire des économies comme motivation première. Des économies avec des voitures électriques ? Pourtant, l’une des premières idées reçues sur les voitures électriques est qu’elles sont trop chères à l’achat… S’il est vrai qu’une voiture 100% électrique est plus onéreuse qu’une voiture thermique, c’est à terme qu’elle est avantageuse. En Flandre, une prime jusqu’à 4.000 euros est déjà offerte tandis que les taxes de circulation et de mise en circulation sont gratuites. Et pour faire le « plein », il est évalué à 3 centimes d’euro au kilomètre pour les véhicules électriques et jusqu’au triple pour les voitures thermiques. A condition que les prix de l’essence et du diesel arrêtent d’augmenter. Et pour revenir aux prix d’achat des voitures, il ne faut pas mettre sur le même pied d’égalité une Audi e-tron à plus de 80.000 euros avec une Kia e-Niro qui commence à 37.690 euros.