31 km en moyenne entre le domicile et le bureau… autant le faire en électrique !

 31 km en moyenne entre le domicile et le bureau… autant le faire en électrique !

« Rouler en voiture électrique pour se rendre au travail ? Quelle idée, le bureau est trop loin, l’autonomie des voitures est trop faible et ces véhicules ne sont taillés que pour les villes ». Vous avez probablement déjà entendu ce genre de phrases autour de vous ou le pensez peut-être déjà vous-même. Les voitures électriques souffrent de grands clichés comme celui-ci. Le Belge roule-t-il pourtant tant de kilomètres que cela pour aller sur son lieu de travail ?

Le Belge parcourt 101 kilomètres en moyenne… par semaine !

Selon une enquête Rossel Research auprès des lecteurs Le Soir, Sudpresse et Gocar, le conducteur belge ne roule que 101 kilomètres en moyenne en semaine et 80 durant le week-end. A la question « Combien de km vous séparent de votre lieu de travail ? », la distance moyenne est d’à peine 31 kilomètres. Et plus de la moitié des personnes interrogées font même 20 kilomètres ou moins. Entre les suppositions et la réalité des chiffres, difficile d’argumenter et de continuer à dire que ces distances ne peuvent se faire en voiture électrique ou hybride.

Plus de 400 kilomètres d’autonomie en une seule charge

Faites le compte, 101 + 80, c’est moins de 200 kilomètres effectués par semaine en voiture par le Belge moyen. Les voitures électriques elles ne cessent de se développer et sont même désormais accessibles à tous. Prenons l’exemple d’une Kia e-Niro dont le tarif commence à 37.690 euros seulement. La version 100% électrique du crossover du constructeur coréen affiche une autonomie de 455 kilomètres en une seule charge ! Largement de quoi effectuer la distance moyenne sur une semaine complète sans avoir à chercher d’urgence une borne de recharge et risquer la panne d’électricité. Une autre grande peur non fondée des personnes réticentes aux voitures électriques d’ailleurs. Car essayer un véhicule 100% électrique, c’est l’adopter !

Les avantages de rouler en électrique pour se rendre au travail

Si la distance entre le domicile et le lieu de travail reste raisonnable, ne nous voilons pas la face, le temps passé dans les embouteillages est un autre problème. Démarrer, passer la première, freiner, s’arrêter, redémarrer, repasser la première, freiner, s’arrêter… des gestes à effectuer des dizaines et centaines de fois. Une voiture électrique vous facilite un peu plus la vie dans les bouchons : pas d’embrayage, pas de changement de vitesse, aucun risque de caler. Il vous suffit de démarrer directement et de profiter du silence de l’habitacle… à condition que les autres conducteurs ne klaxonnent pas frénétiquement dans les bouchons.