Accueil Grands formats

Grand format - Greta Thunberg, Anuna De Wever, Adélaïde Charlier et les autres: pourquoi tant de haine?

La venue de plusieurs activistes climatiques au festival Pukkelpop a suscité une forte opposition, agressions verbales et menaces. Depuis des semaines, Greta Thunberg fait l’objet de tribunes incendiaires, en France. Pourquoi ces militantes provoquent-elles autant de haine ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 12 min

Ce n’est pas quelque chose qu’on va oublier comme ça. Ce qu’il s’est passé au Pukkelpop était vraiment choquant et très humiliant. C’était très difficile de voir autant de jeunes si agressifs devant nous. » Plus d’une semaine après son intervention aux côtés d’Anuna De Wever et d’autres activistes, Adélaïde Charlier, meneuse du mouvement Youth for climate du côté francophone, a pourtant remis le couvert ce week-end au festival des Solidarités, à Namur. Mais les jeunes femmes se questionnent : doivent-elles se méfier davantage ? Changer leur action « clap for climate » ? « Nous ne comptons pas nous arrêter », tranche-t-elle. « On sait que notre message est une vérité qui dérange, mais nous ne faisons que relayer des faits scientifiques, établis par le GIEC et les experts. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

43 Commentaires

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, mercredi 13 novembre 2019, 20:08

    De jeunes femmes véhiculent un message écologique assez fort et dérangeant.Mais où sont les hommes ?

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, mercredi 30 octobre 2019, 21:30

    Les jeunes gâtés ne vont pas accepter si facilement de devoir abandonner leur jouets afin de préserver l'avenir. La génération suivante qui est en train de naître et qui devra se battre pour tout, leur fera bien comprendre.

  • Posté par Van Dievort Jean, jeudi 5 septembre 2019, 18:39

    Ne trouvant pas d'autre endroit pour le faire, j'use de cet espace pour demander à Madame Marie Toussaint de détailler les 55 milliards €:an de subsides soit disant donnés par EU pour les énergies fossiles. Quand je vais à la pompe prendre de l'essence taxée à 200%, je me demande si ce n'est pas une proclamation à l'emporte pièce sans aucun fondement.

  • Posté par Lilien Raymond, jeudi 5 septembre 2019, 16:29

    A quoi rime la béatification (ou déification ?) de ces 3 jeunes filles par la presse pour une fois unanime ? Bien sûr, il est facile de mener une manifestation qui ne regroupe que des convaincus - mais rappelons tout de même qu'à Bruxelles, le nombre de manifestants diminuait de moitié chaque semaine, alors que la presse titrait "la mobilisation continue" ... Et enfin, aller prêcher la bonne parole verte dans un festival de musique à des spectateurs venus pour entendre autre chose, c'est s'exposer au moins à un désintérêt de la majorité qui attend son spectacle ! Et dans ce public, il y a aussi des gens plus ou moins imbibés de boisson ou de produits variés, légaux ou non, d'où un risque évident de dérives. Bienvenue dans le monde réel, où les Bisounours risquent de chuter de leur arc-en-ciel !

  • Posté par Vynckier Albert, jeudi 5 septembre 2019, 15:29

    ces hommes célèbres qui critiquent les femmes au vitriol ont forcément une mère, une femme, une fille, une soeur qu'ils respectent et qu'ils souhaitent voir respectées par la société. alors si leur mère, leur fille, leur soeur ou leur femme pouvaient leur faire entendre raison... qu'elles agissent.

Plus de commentaires

Aussi en Grands formats

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs