Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Benito Raman: «Je suis devenu adulte plus tard que les autres»

Peu banale, l’histoire récente de Benito Raman ressemble quelque part à un conte de fées en version allemande non sous-titrée. Au réveil d’un phénix pas spécialement beau ou spectaculaire à regarder, qui serait en train de renaître des cendres qu’il a laissées en Belgique, du côté de la Ghelamco Arena gantoise ou de Sclessin.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Parti sur la pointe des pieds du Standard, qu’il avait dû abandonner en cours de route en août 2017 parce qu’il n’entrait plus dans les plans de Sa Pinto, ce flanc gauche avait accepté l’idée d’un prêt pas forcément reluisant au Fortuna Düsseldorf, modeste pensionnaire de D2 allemande où beaucoup d’observateurs pensaient qu’il allait s’offrir un enterrement de première classe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

L’Inter Milan met un coup de pression à Romelu Lukaku

Les Nerazzurri sont déjà en train de dessiner les contours de leur effectif pour la saison prochaine et on risque d’assister à une révolution. Le Diable, qui est prêté par Chelsea, pourrait être renvoyé à Londres s’il ne performe pas.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs