Accueil Belgique Politique

Rudi Vervoort: «On a une marge pour augmenter notre endettement, on doit le faire»

Rudi Vervoort effectue sa rentrée ce jeudi. Première mission : le budget. Pas question de taxer le citoyen ou les entreprises. Ensuite, au boulot. « Si on veut sauver la Belgique, il faut entrer dans une logique de dialogue ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Rudi Vervoort signe sa rentrée avec une grosse longueur d’avance sur ses homologues (Oliver Paasch excepté). Premier devoir : le budget. Lors des négociations, les six partis à la table ont eu droit à un « exposé » général. En résumé ? « On va avoir une législature qui ne sera pas simple sur le plan budgétaire, reconnaît le ministre-président. Cela ne concerne pas que Bruxelles, cela vaut aussi le fédéral, la Région wallonne, la Fédération Wallonie-Bruxelles, voire même la Flandre. » Une idée plus précise de l’effort ? « On attend le chiffrage des besoins », se borne-t-il à dire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par VINCENT Patrick, jeudi 5 septembre 2019, 19:35

    Je croyais qu'il fallait économiser avant de dépenser ! Donc ils vont dépenser de l'argent qu'il n'ont pas , et c'est le contribuable qui paiera les dettes . Ce n'est pas une bonne gestion de laisser les dettes aux générations futures !

  • Posté par Vigneron Gérard, jeudi 5 septembre 2019, 15:47

    Ha bon , je croyais que l' Europe ns imposait de diminuer notre dette.

  • Posté par Pierre Lison, jeudi 5 septembre 2019, 14:44

    La taxe kilométrique, j’aimerais qu’on explique ; une caméra «intelligente» dans chaque rue ? : oui ou non ? Et ça va pas coûter combien ?

  • Posté par Philippe Pasman, jeudi 5 septembre 2019, 11:32

    Allez y doucement avec notre argent. N'oubliez pas que ce seront nos enfants et petits enfants qui devrons payer l'ardoise. Ardoise déjà salée à l'heure actuelle. Si chaque région commence à prendre des mesurettes chacune dans son coin cela va couter beaucoup plus cher et être inefficace. Attendons le fédéral pour prendre des mesures globales. Y a pas le feu a ce point là.

  • Posté par Van Obberghen Paul, jeudi 5 septembre 2019, 11:13

    Il est piquant de remarquer que le PS (et la gauche en général) exhorte à sortir des clous budgétaires alors qu'il agonise par ailleurs l'ex-Suédoise d'insultes pour le dépassement bugétaire qu'elle a honteusement commis. Mais il est vrai que la totalité de ce "gouffre" a été distribué gracieusement aux plus riches. N'est-ce pas?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs