Crédits hypothécaires: la BNB incite les banques d’être plus prudentes vis-à-vis de leurs clients

Crédits hypothécaires: la BNB incite les banques d’être plus prudentes vis-à-vis de leurs clients

La BNB a décidé d’établir de nouvelles attentes explicites pour les banques et entreprises d’assurance opérant sur le marché de l’immobilier résidentiel, annonce-t-elle jeudi dans un communiqué. Elle constate que «les conditions d’octroi de crédit appliquées par les banques se sont à nouveau détériorées».

La BNB «escompte que la gestion interne des risques opérée par ces établissements financiers intégrera ces attentes et les incitera dès lors à être (plus) prudents dans l’octroi de prêts hypothécaires».

Elle constate, comme le Comité européen du risque systémique (ESRB) et la Banque centrale européenne (BCE), que la «vulnérabilité du marché immobilier de la Belgique s’est à nouveau accrue au cours des dernières années».

La BNB va mener, au cours des prochaines semaines, des consultations avec les banques et entreprises d’assurances belges. La mesure devrait s’appliquer à partir de 2020.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite