Déraillement d’un tram à Schaerbeek: la circulation rétablie, pas de blessé

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Belga

Un tram a déraillé jeudi soir vers 21h30 dans le tunnel de la station Thomas à Schaerbeek, a indiqué en soirée une porte-parole de la Stib. Il n’y a eu aucun blessé. Le trafic a pu être rétabli peu avant 23h, a précisé la porte-parole.

Le déraillement est dû à un corps étranger sur les voies. Il pourrait s’agir d’un simple boulon. L’arrière du tram est sorti des rails. Aucun voyageur n’a été blessé.

Le service technique a été mobilisé sur place. Les techniciens ont dû soulever le tram pour le remettre sur ses rails.

Le trafic de la Stib a été interrompu entre les arrêts Rogier et Thomas le temps de l’intervention. L’incident n’a eu aucune incidence sur la circulation automobile.

Sur le même sujet
Industrie du transport
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Aux éditions Weyrich, Hugues Wenkin et Christian Dujardin réexpliquent l’importance du front nord dans l’issue de la bataille des Ardennes. © Dominique Duchesnes.

    75 ans de la bataille des Ardennes: pourquoi ce fut aussi la bataille des ponts

  2. Les avocats d’Albert II, Me Alain Berenboom et Me Guy Hiernaux

    L’avocat d’Albert II sort du silence: «Il n’a jamais considéré Delphine comme sa fille»

  3. Les racines de Pierre Wynants sont place Rouppe, où la prodigieuse cave compte pas moins de 25.000 bouteilles. Son petit-fils Loïc y travaille en salle et comme sommelier.

    Les racines élémentaires de Pierre Wynants: «J’ai été viré de l’école, ça a été ma chance»

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite