Accueil Belgique Politique

Waterloo: la tête de liste Fiorella Iezzi quitte Défi pour rejoindre le MR

La conseillère communale et provinciale à Waterloo affirme que cette position est le résultat de «mûres réflexions».

Temps de lecture: 2 min

Fiorella Iezzi, tête de liste Défi, à la fois aux élections provinciales dans le district de Nivelles et aux élections communales à Waterloo, en 2018, a annoncé vendredi qu’elle quittait le parti pour rejoindre le MR.

La conseillère communale et provinciale affirme que cette position est le résultat de «mûres réflexions», après s’être promis d’assumer ses mandats dans tomber dans le jeu d’une opposition constante ou de principe. Tant à Waterloo qu’à la Province du Brabant wallon, Fiorella Iezzi rejoint donc la majorité. Le président de la Fédération MR du Brabant wallon, Jean-Paul Wahl, se dit heureux.

«C’est une réflexion qu’elle a menée depuis plusieurs mois et, en tant que président de la Fédération MR, je suis très heureux qu’elle puisse nous rejoindre. C’est une personnalité dynamique qui a toujours voulu mettre l’intérêt du citoyen au centre, en évitant de tomber dans de l’opposition peu constructive. Je lui souhaite bonne chance dans son travail et, au vu de l’enthousiasme qui l’anime, je suis sûr qu’elle sera à la hauteur des enjeux», indique Jean-Paul Wahl.

Au-delà de la caricature

Fiorella Iezzi a annoncé son choix via un communiqué en précisant qu’après avoir siégé durant huit mois au conseil communal de Waterloo, elle a constaté la capacité d’écoute et l’aptitude de la bourgmestre Florence Reuter pour dépasser les clivages politiques traditionnels. La conseillère communale, qui a également présidé la section Défi de Waterloo, dit se retrouver totalement dans la gestion de la commune telle que l’exerce aujourd’hui Florence Reuter.

«Au conseil provincial, le constat est le même. J’ai pu apprécier le caractère optimiste et pragmatique du travail du collège, bien loin de la caricature qui est régulièrement dépeinte du Mouvement réformateur», indique encore Fiorella Iezzi.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Soy Zen, vendredi 6 septembre 2019, 21:57

    S'il s'avère qu'on vote plus pour une personne qu'un parti, toute critique sur le choix de cette députée est nulle et non avenue.

  • Posté par BEECKMAN Marc, samedi 7 septembre 2019, 0:19

    J’espère que vous votez d’abord pour un programme et des idées! car si votre choix ne s’arrête que sur le seul critère de la sympathie relative d’une personne. Je ne m’étonne plus de la recrudescence des votes d’extrême droite. Au VB il y en a plein qui ont le look « gendre idéal ». Comme le disait Mr Toback, aujourd’hui les fachos s’habille en costume cravate, mais même bien présenté un facho reste un facho. Donc quand je vote, je choisis d’abord le parti qui présente le programme qui me convient le mieux et au sein de ce parti alors je choisis selon mes affinité la personne qui me semble la meilleure pour le défendre.

  • Posté par Wachtelaer Claude, vendredi 6 septembre 2019, 17:05

    il suffirait de légiférer, l'élu qui passe d'un parti à l'autre en cours de mandat perd son siège au profit d'un suppléant. Simple, trop simple peut-être ?

  • Posté par Lambert Paul, vendredi 6 septembre 2019, 19:02

    Le bon sens même , mais c'est trop évident pour nos politiques tellement plus intelligents que nous , à ce qu'il paraît ................................

  • Posté par Carré Albin, vendredi 6 septembre 2019, 17:02

    Voilà une personne qui se présente aux élections sous la bannière d'un parti, puis après avoir été élue, elle réfléchi enfin au parti qui lui conviendrait le mieux! Cette personne est la caricature de la politicienne opportuniste qui flaire la bonne affaire et se fiche des électeurs, honte à vous, madame Lezzi! Je vous souhaite une très courte carrière.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une