British Airways se prépare à une grève monstre au Royaume-Uni

British Airways se prépare à une grève monstre au Royaume-Uni
AFP

British Airways (BA) pourrait connaître une grève monstre de ses pilotes au Royaume-Uni la semaine prochaine après le refus de la compagnie aérienne de reprendre les négociations avec le syndicat Balpa.

Les pilotes ont prévu de débrayer lundi et mardi prochains, ainsi que le 27 septembre en raison d’un conflit sur les salaires.

L’emblématique compagnie britannique, qui appartient au groupe aérien IAG, pourrait faire face à la pire grève de son histoire, qui concernerait plus de 90% de ses 4.300 pilotes.

1.600 vols pourraient être concernés

Selon Balpa, ce sera la première fois que les pilotes de l’emblématique compagnie aérienne se mettent en grève.

Résultat, 1.600 vols risquent d’être annulés la semaine prochaine, bloquant des milliers de voyageurs, selon la presse locale.

Jeudi soir, BA a rejeté une offre de dernière minute mise sur la table par le syndicat Balpa qui proposait de renoncer à la grève si la compagnie revenait à la table des négociations.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite