Bastogne: un char Sherman transformé en œuvre d’art

Un char Sherman transformé en oeuvre d’art à Bastogne
Un char Sherman transformé en oeuvre d’art à Bastogne - Belga

Un char Sherman décoré de portraits peints a été officiellement dévoilé vendredi sur l’esplanade du Bastogne War Museum en vue de lancer les commémorations du 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes. Le véhicule militaire, « graffé » par l’artiste Jef Aérosol dans le cadre du 75e anniversaire du Débarquement de Normandie, a été prêté à la ville de Bastogne pour plusieurs mois par la Communauté de communes du pays de Falaise (France).

Ce char, recouvert de portraits puisés dans l’imagerie journalistique des conflits armés des 75 dernières années, est intégré dans l’exposition extérieure « Art Liberty. From the Berlin Wall to Street Art ». Celle-ci présente des fragments du Mur de Berlin transformés en support pour artistes de rue ainsi que trois Trabant, l’emblématique voiture de l’ex-Allemagne de l’Est, peintes par trois artistes historiques du Mur.

Les 75 ans de la Bataille des Ardennes, l’un des derniers grands affrontements de la Seconde Guerre mondiale, et les 30 ans de la chute du Mur de Berlin sont associés dans l’exposition, qui sera visible jusqu’en janvier 2020. Le char retournera ensuite au Mémorial de Falaise, son site définitif.

Si Bastogne célébrera sa première libération ce 10 septembre, la Bataille des Ardennes de décembre 1944 sera évoquée lors d’un « Nuts Week-end » les 14 et 15 décembre prochains. Lors de celui-ci, une vingtaine de vétérans américains seront honorés officiellement.

Le programme complet sera dévoilé dans les prochaines semaines. Des reconstitutions historiques ainsi qu’un spectacle son et lumière au Mardasson ont déjà été annoncés. En cette année anniversaire, le Bastogne War Museum a, lui, déjà franchi le cap des 100.000 visiteurs dont une moyenne de 60 % de visiteurs étrangers. Les Pays-Bas et les Etats-Unis rassemblent à eux deux 60 % des visiteurs étrangers.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Stéphane Moreau (à gauche) et François Fornieri sont à la fois dans la société vendeuse et dans la société acquéreuse.

    Nethys a vendu Win à Fornieri sans mise en concurrence: les dessous de l’accord

  2. La Ville de Bruxelles assume simplement ses obligations de propriétaire
: entretenir le bien pour permettre le maintien de son exploitation, guère plus de 1,5
million par an.

    Le stade Roi Baudouin maintenu: aucun gouvernement ne veut payer pour un nouveau stade national

  3. Eden Hazard ne gardera pas un grand souvenir du Parc des Princes. @News

La chronique
  • Trump et la diplomatie du «deux poids deux mesures»

    Trump, s.v.p., sauvez Hong Kong », clament les protestataires de « la perle de l’Orient ». «Nous sommes derrière vous à 100%», déclare le vice-président américain Mike Pence au leader de l’opposition vénézuélienne Juan Guaido. Pour ceux qui combattent des régimes autoritaires, la tentation d’accepter de l’aide « d’où qu’elle vienne » est inévitable, mais le pari est risqué, car l’appui d’une puissance controversée, comme aujourd’hui l’Amérique de Donald Trump, peut compromettre ou contredire les valeurs de liberté et de patriotisme dont ils se réclament.

    Dans les pays qui ont été marqués par les ingérences étrangères, il ne faut jamais sous-estimer la force du ressentiment nationaliste, qui offre à leurs dirigeants un moyen de discréditer...

    Lire la suite

  • Un scrutin en Israël qui ne résout rien et occulte l’occupation

    Une élection sans vrai vainqueur, cela existe. Les Israéliens viennent de le prouver ce 17 septembre alors qu’ils étaient appelés, pour la seconde fois cette année, fait sans précédent, à élire un nouveau Parlement (Knesset). Les deux principales formations, arrivées à égalité en tête le 9 avril dernier, restent grosso modo sur leurs positions : ni le Likoud nationaliste du Premier ministre Binyamin Netanyahou ni « Bleu et blanc », le parti de centre droit emmené par l’ex-général Benny Gantz, ne font de percée décisive et...

    Lire la suite