Bastogne: un char Sherman transformé en œuvre d’art

Un char Sherman transformé en oeuvre d’art à Bastogne
Un char Sherman transformé en oeuvre d’art à Bastogne - Belga

Un char Sherman décoré de portraits peints a été officiellement dévoilé vendredi sur l’esplanade du Bastogne War Museum en vue de lancer les commémorations du 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes. Le véhicule militaire, « graffé » par l’artiste Jef Aérosol dans le cadre du 75e anniversaire du Débarquement de Normandie, a été prêté à la ville de Bastogne pour plusieurs mois par la Communauté de communes du pays de Falaise (France).

Ce char, recouvert de portraits puisés dans l’imagerie journalistique des conflits armés des 75 dernières années, est intégré dans l’exposition extérieure « Art Liberty. From the Berlin Wall to Street Art ». Celle-ci présente des fragments du Mur de Berlin transformés en support pour artistes de rue ainsi que trois Trabant, l’emblématique voiture de l’ex-Allemagne de l’Est, peintes par trois artistes historiques du Mur.

Les 75 ans de la Bataille des Ardennes, l’un des derniers grands affrontements de la Seconde Guerre mondiale, et les 30 ans de la chute du Mur de Berlin sont associés dans l’exposition, qui sera visible jusqu’en janvier 2020. Le char retournera ensuite au Mémorial de Falaise, son site définitif.

Si Bastogne célébrera sa première libération ce 10 septembre, la Bataille des Ardennes de décembre 1944 sera évoquée lors d’un « Nuts Week-end » les 14 et 15 décembre prochains. Lors de celui-ci, une vingtaine de vétérans américains seront honorés officiellement.

Le programme complet sera dévoilé dans les prochaines semaines. Des reconstitutions historiques ainsi qu’un spectacle son et lumière au Mardasson ont déjà été annoncés. En cette année anniversaire, le Bastogne War Museum a, lui, déjà franchi le cap des 100.000 visiteurs dont une moyenne de 60 % de visiteurs étrangers. Les Pays-Bas et les Etats-Unis rassemblent à eux deux 60 % des visiteurs étrangers.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’état de santé de Julian Assange inquiète le Rapporteur de l’ONU sur la torture, Nils Melzer, qui affirme que «sa vie est désormais en danger».

    L’abandon de l’enquête pour viol contre Assange en Suède ne change pas grand-chose

  2. Vue aérienne de la colonie de Beitar Illit en Cisjordanie.

    Les colonies juives ne sont plus illégales pour les USA: quand Trump s’assied sur le droit international

  3. « Quand je fais des voix de personnages animés, ça me remet en connexion avec mes années étudiant, une très belle période. »

    Dany Boon alias Olaf dans «La Reine des neiges»: «Il y a beaucoup du monde de l’enfance»

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Mesdames, Messieurs, la Commission! Enfin…

    On croyait que les affaires courantes étaient une spécialité belge. Mais depuis un mois, on a découvert que l’Europe nous les enviait au point de les adopter. La Commission von der Leyen, qui devait entrer en fonction le premier novembre dernier, est en effet restée dans les paddocks bruxellois faute d’être au complet.

    Mais ces affaires courantes, qui font déjà mauvais genre chez nous, faisaient carrément tache pour une Union européenne déjà accusée de paralysie quand la Commission est de plein...

    Lire la suite