Accueil Sports

«C’est un juge qui a permis à Mogide retravailler, pas son frère ou la Fédération»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il y a la véritable bombe à retardement que constitue le Footbelgate. Et notamment l’inculpation de votre frère Mogi. Comment appréhendez-vous l’idée que son dossier puisse un jour arriver sur votre bureau puisque l’Union belge s’est constituée partie civile dans cette affaire ?

Ni vous, ni moi, ni mon frère ne sommes au-dessus des lois, que ma position soit claire sur ce point et bien comprise par tous. Si les charges qui pèsent sur Mogi étaient à ce point lourdes, jamais il n’aurait pu reprendre ses activités comme il l’a fait ces derniers mois. Ça, c’est tout de même un juge qui l’a décidé, pas le président de la Fédé ou le patron du syndicat des agents ! Il s’agit d’un signal très clair de la part d’une autorité reconnue. Comment puis-je le dire autrement ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs