Accueil Économie Entreprises

Qui pour remplacer Dominique Leroy à la tête de Proximus?

Quelles sont les qualités que devra avoir le futur CEO de Proximus ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Trouver un(e) remplaçant(e) à Dominique Leroy ne sera pas une sinécure. Pour diriger une entreprise publique de cette taille, cotée en Bourse, évoluant dans un marché très compétitif et en pleine mutation, il faut cumuler une série de qualités qui ne se trouvent pas facilement sur le marché. Pour Jean Van den Eynde, managing director du cabinet de chasseurs de têtes Russell Reynolds, rien d’insurmontable cependant. Il sait de quoi il parle. Il y a six ans, c’est à lui que le conseil d’administration de Belgacom avait confié la mission de trouver un successeur à Didier Bellens.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par VAN EYCKEN Jeannine, samedi 7 septembre 2019, 10:35

    D'après ce que j'ai lu, ce ne serait pas seulement un intérêt financier que Mme Leroy a pris en considération pour s'en aller chez KPN, mais également les difficultés rencontrées avec l'administration et ses exigences en tant qu'actionnaire principal. -

  • Posté par Theys Jos, samedi 7 septembre 2019, 11:10

    Oui, monsieur De Croo serait un exellent candidat.

  • Posté par Jean Knapen, vendredi 6 septembre 2019, 23:54

    Thomas Salden ?

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs