Le festival du film américain de Deauville s’ouvre avec un hommage à Pierce Brosnan (photos)

Le festival du film américain de Deauville s’ouvre avec un hommage à Pierce Brosnan (photos)

Le 45e festival du cinéma américain de Deauville s’est ouvert vendredi avec un hommage à Pierce Brosnan. « Je suis très fier de cet hommage. C’est un moment de réflexion : où est passé le temps ? Ai-je assez travaillé ? Est-ce que je mérite cet honneur », a déclaré, souriant, l’acteur irlandais de 66 ans, sur le tapis rouge, avant l’ouverture.

Pierce Brosnan incarna James Bond dans quatre films entre 1995 et 2002. Les trois premiers épisodes ont engrangé plus d’un milliard de dollars dans le monde, tandis que le quatrième opus a généré près d’un demi-milliard de dollars au box-office mondial.

Fort d’une soixantaine de films à son actif, Pierce Brosnan sera prochainement à l’affiche de trois films : « The Mistfits », un thriller d’action de Renny Harlin, « False Positive », film d’horreur de John Lee, et « Eurovision », une comédie de David Dobkin.

L’ex 007 succédait sur le tapis rouge à Catherine Deneuve, présidente du jury qui récompensera samedi 14 septembre le lauréat des 14 films en compétition, dont six signés par des femmes et neuf premiers films.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. En 2 ans à peine, Juul a conquis 75% du marché américain des cigarettes électroniques. Mais plusieurs utilisateurs sont morts de pneumonie.

    Comment la cigarette électronique a fini par tuer

  2. «
Je ne me bats pas contre le cancer, mais pour la vie
».

    Visa pour la Flandre: pour Caroline, pour la vie

  3. Ursula von der Leyen va s’expliquer sur le concept de «
mode de vie européen
» devant les chefs de groupe du Parlement européen.

    «Protection du mode de vie européen»: Von der Leyen protège encore son choix de mots

La chronique
  • Visa pour la Flandre: pour Caroline, pour la vie

    En attendant le gouvernement flamand… C’est drôle ce sentiment pour le mauvais élève traditionnellement au fond de la classe, qui rend toujours sa copie en retard, de se retrouver au premier rang, devoirs terminés, prêt pour la récré, attendant que les autres terminent leur travail. Et donc oui, voilà trois gouvernements francophones en état de marche, avec de nouveaux ministres, des jeunes femmes blondes et brunes, des hommes (beaucoup) plus mûrs prêts à gouverner, qui attendent la Flandre pour être au complet et finir le tableau fédéral. C’est pas souvent…

    C’est tellement pas souvent que la presse du nord du pays se démène pour trouver de l’information. Ils se sont bien un peu amusés avec le coup du « canon ». Ils ont bien tenté une percée polémique avec le nucléaire. La N-VA veut prolonger les centrales – est-on surpris ? –, le CD&V et l’Open VLD sont embarrassés. La tripartite wallonne, elle, bardée de son plan de réduction des gaz à effet de serre se voit décerner en néerlandais la mention « une ardeur verte d’avance »....

    Lire la suite

  • Un scrutin en Israël qui ne résout rien et occulte l’occupation

    Une élection sans vrai vainqueur, cela existe. Les Israéliens viennent de le prouver ce 17 septembre alors qu’ils étaient appelés, pour la seconde fois cette année, fait sans précédent, à élire un nouveau Parlement (Knesset). Les deux principales formations, arrivées à égalité en tête le 9 avril dernier, restent grosso modo sur leurs positions : ni le Likoud nationaliste du Premier ministre Binyamin Netanyahou ni « Bleu et blanc », le parti de centre droit emmené par l’ex-général Benny Gantz, ne font de percée décisive et...

    Lire la suite