Un mécanicien d’American Airlines a saboté un avion: il voulait des heures supplémentaires

Un mécanicien d’American Airlines a saboté un avion: il voulait des heures supplémentaires
AFP

Un mécanicien de la compagnie aérienne American Airlines devait comparaître vendredi pour répondre à des accusations de sabotage d’un avion sur fond de conflit salarial en interne.

Jusqu’à 20 ans de prison

Les procureurs fédéraux accusent Abdul-Majeed Marouf Ahmed Alani d’avoir trafiqué en juillet une partie du système de données de vol d’un avion reliant Miami aux Bahamas, provoquant l’immobilisation au sol de l’appareil, selon une plainte pénale déposée jeudi à Miami. Alani encourt jusqu’à 20 ans de prison, selon une porte-parole du bureau du procureur fédéral à Miami.

L’avion, avec 150 personnes à son bord, avait été mis hors-service avant le décollage en raison d’une erreur dans le système de navigation en vol. Des caméras de surveillance ont filmé Alani entrer dans l’avion un peu plus tôt dans la matinée.

Il reconnaît les faits

Le mécanicien a admis au FBI avoir inséré un bout de mousse dans la valve du système de navigation et avoir appliqué de la colle extra forte pour empêcher la mousse de se détacher, selon une déclaration sous serment au FBI.

«M. Alani a expliqué à l’agence fédérale qu’il était contrarié par l’impasse du conflit salarial entre les syndicats et American Airlines et que ce conflit l’affectait financièrement», peut-on lire dans la déclaration. Alani a cherché à saboter l’avion «pour que celui-ci soit retardé ou que le vol soit annulé, espérant ainsi obtenir des heures supplémentaires.»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite