Plus de la moitié des Italiens ne soutiennent pas leur nouveau gouvernement

Plus de la moitié des Italiens ne soutiennent pas leur nouveau gouvernement
Reuters

La nouvelle coalition gouvernementale en Italie ne remporte pas les faveurs de la population, selon un sondage publié samedi. Le nouvel exécutif, composé des partis Mouvement Cinq Etoiles (M5S) et du Parti démocratique (PD), devrait être moins strict sur la question de l’immigration et moins conflictuel avec l’Union européenne.

Selon un sondage mené par l’institut Ipsos et publié samedi par le quotidien Corriere della Sera, 52 % des Italiens ont une opinion négative et 36 % un avis positif concernant ce nouveau gouvernement, mis en place après que la Ligue (extrême droite) eut fait voler en éclat l’ancienne coalition avec le M5S.

En excluant les personnes sans opinion, l’approbation du gouvernement atteint 41 %, un des pourcentages les plus bas pour une nouvelle administration, ajoute Ipsos.

Privilégier les réductions d’impôt

Matteo Salvini s’était retiré du gouvernement composé avec le M5S en espérant de nouvelles élections pour tirer parti des sondages qui lui étaient favorables. À la place, le M5S et le PD, deux anciens ennemis jurés, ont joint leurs forces pour éjecter Salvini et éviter des élections qui s’annonçaient mal pour ces deux partis de gauche.

Le sondage de samedi révèle que 45 % des Italiens s’attendent à ce que le gouvernement reste en place moins d’un an et que 71 % pensent qu’il devrait se centrer sur des réductions d’impôt et des réformes du système de santé.

Seuls 11 % considèrent comme une priorité d’inverser la politique d’immigration, très stricte sous l’ère de Salvini.

Le gouvernement doit faire face aux votes de confiance aux chambres haute et basse du parlement, prévus lundi et mardi. Il devrait les emporter mais avec une faible marge au Sénat.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous