Accueil Monde Europe

Boris Johnson ne se sent lié qu’en «théorie» à la loi exigeant un nouveau report du Brexit

La chambre des Lords a bloqué ce vendredi un « no deal ». La chambre des communes avait déjà voté mercredi une loi qui exclut un Brexit sans accord.

Temps de lecture: 2 min

Le Premier ministre britannique Boris Johnson ne se sent lié qu’« en théorie » à la loi votée vendredi, qui le contraint à demander un nouveau report pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, fixée pour l’instant fin octobre, si un nouvel accord n’est pas obtenu d’ici là. Le conservateur veut plutôt ignorer la loi que de demander un nouveau report, rapporte samedi le journal britannique The Daily Telegraph sur son site.

Le Premier ministre a déclaré qu’il ne mettrait pas en œuvre les instructions du parlement. Il a également exclu de démissionner afin d’éviter de demander un report. Il veut rester en place afin d’exécuter pleinement le Brexit et de défaire le leader de l’opposition Jeremy Corbyn, écrit le journal.

La chambre des Lords britannique a bloqué vendredi un « no deal ». La chambre des communes avait déjà voté mercredi une loi qui exclut un Brexit sans accord. Lundi, la Reine devrait la promulguer.

Plutôt « mourir »

Jeudi, Boris Johnson avait déjà déclaré qu’il préférait « mourir » plutôt que de demander un nouveau report du Brexit.

Le Premier veut que le Royaume-Uni sorte de l’UE le 31 octobre « avec ou sans accord ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Vigneron Gérard, samedi 7 septembre 2019, 18:31

    Un bon dictateur!

  • Posté par Fuld Daniel, samedi 7 septembre 2019, 18:21

    La cour constitutionnelle britannique ne peut-elle pas obliger le gouvernement à se plier aux décisions du parlement et de la chambre des Lords?

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une