SNCB: pas de train entre Hasselt et Tongres cet automne durant onze week-ends

SNCB: pas de train entre Hasselt et Tongres cet automne durant onze week-ends

Infrabel effectuera cet automne d’importants travaux de maintenance et de rénovation sur l’infrastructure ferroviaire de la ligne Hasselt-Tongres (ligne 34). En conséquence, aucun train ne circulera durant onze week-ends en septembre, octobre et novembre. Des navettes de bus seront mises à disposition des voyageurs par la SNCB.

Les travaux se dérouleront par phases pendant onze week-ends: tous les week-ends de septembre et d’octobre et les deux derniers week-ends de novembre, et ce du samedi 5h au lundi 4h du matin. Aucun trafic de train n’aura lieu durant ces onze week-ends de travail.

La SNCB propose des bus de remplacement pour les voyageurs entre Hasselt et Tongres, dans les deux sens, avec des arrêts dans toutes les gares intermédiaires et des arrêts temporaires (Hasselt, Diepenbeek, Bilzen et Tongres). L’horaire des bus est aligné sur celui des trains et a été annoncé à l’avance dans les gares concernées et sur le site internet de la SNCB.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite