US Open: Serena Williams se sent «si près et pourtant si loin» d’un 24e titre majeur

photo news
photo news

À quelques jours de son 38e anniversaire, elle a été battue par la jeune Canadienne Bianca Andreescu de 19 ans. Malgré quoi, elle se sent « si près et pourtant si loin » d’un nouveau titre majeur.

La cadette des sœurs Williams a pourtant mieux joué que lors de ses trois défaites précédentes en finale face à Kerber, Osaka et Halep. « Oui c’est sûr, je me suis battue aujourd’hui. La finale contre Kerber ne compte pas parce que j’étais exténuée : mon bébé avait huit mois et c’était dur. Mais honnêtement c’est si frustrant. Je suis si près, si près, si près, et en même temps si loin ! Que vous dire sinon, je dois poursuivre ma route si je veux rester une joueuse de tennis professionnelle… « Je suis déçue, ça, c’est certain. Il y a tellement de choses que j’aurais pu faire un peu mieux. Jusqu’à aujourd’hui j’avais très bien servi toute la quinzaine. J’avais dû perdre mon service deux fois peut être. Et aujourd’hui je n’ai pas mis un premier service dans le court. Mais elle a vraiment bien joué et elle mérite ce titre. Bianca a superbement joué, elle a mis énormément de pression sur mes services, mais en même temps je me dis qu’il est inexcusable pour moi de jouer aussi mal. Je ne chasse pas forcément les records. J’essaie de remporter des titres du Grand Chelem. Alors c’est frustrant (d’échouer), mais finalement, je suis toujours là et je continue de faire de mon mieux. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Maxim Toller et Renaud Molders-Pierre, les avocats du prévenu, n’ont pas pu plaider.

    Il tue sa mère aimante et ne souhaite pas se défendre

  2. Le producteur bruxellois Sébastien Delloye, l’un des deux associés d’Entre chien et loup.

    Une première série belge sur Netflix: «C’est une opportunité en or»

  3. TENNIS DAVIS CUP COLOMBIA VS BELGIUM SUNDAY PRESS CONFERENCE

    Coupe Davis: la Belgique doit d’emblée… écraser la Colombie

La chronique
  • Le mauvais {œil du cyclone}

    La VRT est dans l’œil du cyclone » titrait récemment la rubrique Info de la RTBF à propos des critiques essuyées par son homologue flamande de la part de certaines personnalités politiques du Nord du pays. « Encore une expression mal utilisée, réagit un copywriter sur Twitter. L’œil du cyclone est l’endroit le plus calme de cet événement climatique. » Ce type de commentaire revient régulièrement, la saison cyclonique s’étendant sur toute l’année en matière de prescription langagière. Si la réalité météorologique est avérée, pourquoi tant de francophones s’en battent-ils l’œil ?

    Ces tours qu’on tient à l’œil

    Nous avons une conscience assez nette de l’évolution sémantique des mots. Lorsqu’une entreprise se veut agile, nous comprenons qu’il ne s’agit pas d’une qualité physique. Si votre...

    Lire la suite

  • Duel Bouchez-Ducarme: le MR s’expose, vertueux mais risqué

    Il faut d’abord saluer le formidable exercice de démocratie. La politique, ça se vit, ça se partage, ça s’expose. Et donc, pour cette raison, la campagne, sur la place publique pour la présidence du MR est un moment remarquable. D’autant plus quand dans quasi tous les autres partis francophones, les successions ont été « monarchiques » : le dauphin s’installait sans surprise sur le trône du Roi sortant. D’autant plus aussi dans un parti, le MR, qui avait ces dernières années cadenassé les discussions internes, gérées d’une...

    Lire la suite