Accueil Sports Autres sports

Michael Oher, l’homme dont la vie valait bien un Oscar

Dans la nuit de dimanche à lundi, face à Denver, Michael Oher (Carolina) peut remporter son 2e Super Bowl, la finale du championnat de foot US. Pourtant, adolescent, l’immense « offensive tackle » a traversé de nombreuses galères. Sa vie a d’ailleurs été adaptée dans un film qui a valu un Oscar à Sandra Bullock.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

On dirait l’histoire de Michael Oher tout droit sortie d’un film hollywoodien. Mais, en réalité, c’est sa vie tellement rocambolesque qui a inspiré un livre ensuite adapté par l’industrie du cinéma américain.

Fils d’une mère accro à la cocaïne (qui aura eu douze enfants) et d’un père absent durant son enfance avant d’être assassiné en prison, « Big Mike », né à Memphis, a été baladé de foyers en familles d’accueil, fréquentant onze écoles durant ses neuf premières années scolaires. Ado, quasiment illettré, il se retrouve même à la rue. C’est alors qu’une famille (blanche alors que lui est afro-américain), les Tuohy, dont les enfants fréquentent la même école que lui, la Briarcrest Christian School, le recueille avant de l’adopter. Sa nouvelle famille le pousse vers le football américain, sport où son physique de déménageur fait merveille au poste de tackle. Son job ? Protéger le quarterback (meneur de l’attaque) et créer des brèches dans la défense adverse.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs