Bientôt un gouvernement wallon? PS, MR et Ecolo ont travaillé toute la nuit

Elio Di Rupo
Elio Di Rupo - Photo News

Les négociateurs du PS, du MR et d’Ecolo ont travaillé « au finish » dans la nuit de dimanche à lundi afin d’aboutir à des accords de majorité en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Selon Stéphane Hazée (Ecolo), cité en matinée par la RTBF, les représentants des trois partis ont bien travaillé, jusqu’à cinq heures du matin. Ce qui ne signifie pas que tout est complètement réglé.

Après quelques heures de repos, tout le monde devrait se revoir en milieu de journée pour une dernière relecture des textes qui peut toujours buter sur des détails ou des incompréhensions. Mais les derniers noeuds qui posaient encore problème en début de week-end entre les trois partenaires auraient donc trouvé des solutions. Dimanche sur le plateau de RTL-TVI, Charles Michel (MR) avait évoqué la politique aéroportuaire et les ventes d’armes.

Si tout continue à se dérouler comme prévu, ces accords à trois pour les deux entités fédérées devraient donner le feu vert à la constitution des majorités et des gouvernements. Le processus se déroulera en plusieurs temps. Les textes devront d’abord être approuvés par les instances des trois partis. On suivra de près les débats internes chez Ecolo : les verts n’avaient pas été unanimes lorsqu’il avait fallu engager les discussions avec le MR, après l’échec du « coquelicot ».

Après approbation par les instances, PS, MR et Ecolo devraient encore se répartir les compétences au sein des deux exécutifs. Puis les présidents de partis devront encore désigner les titulaires des deux portefeuilles. Avec une question lancinante : Elio Di Rupo, le président du PS, s’engagera-t-il pour un nouveau bail à l’Elysette, comme ministre-président de la Wallonie ?

Le temps presse

Dernière étape : le parcours parlementaire jusqu’au vote de confiance pour les nouveaux exécutifs. Entre la réunion des bureaux des parlements et la fin des débats, un délai de 48 heures semble nécessaire pour traiter sereinement des déclarations politiques nées des négociations. Autant dire que le temps presse si les nouveaux partenaires comptent toujours être fin prêts pour les Fêtes de Wallonie qui se déroulent le week-end prochain à Namur.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite