Youth for Climate demande aux enseignants d’informer les élèves sur la crise climatique

Anuna De Wever et Adélaïde Charlier
Anuna De Wever et Adélaïde Charlier - Photo News

Dans une lettre signée par Adélaïde Charlier et Anuna De Wever, le mouvement ’Youth for Climate’ demande aux enseignants belges de prévoir des informations et actions sur l’urgence climatique au cours du prochain semestre scolaire.

« Mesdames, Messieurs les enseignants, nous avons besoin de vous. Parlez-nous de notre planète, informez-nous de son état et de l’impact que cela a et aura sur nous. Ne laissez pas les jeunes s’endormir sur les bancs de cette ignorance-là », plaident les co-organisatrices du mouvement ’Youth for Climate’ dans un courrier daté du 1er septembre et communiqué à Belga dimanche soir.

Dans cette lettre envoyée à 500 écoles de la Communauté Française ainsi qu’à Marie-Christine Schyns, Ministre de l’Enseignement et à la Direction Générale de l’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, elles demandent que les enseignants organisent « un semestre d’informations et d’actions » autour de l’urgence climatique entre septembre et décembre 2019. ’Youth for Climate’ suggère au corps professoral d’ouvrir ce débat avec la question « Quel est l’impact du climat sur moi ? ».

Le calendrier de cette demande n’est pas anodin alors qu’en septembre se tiendra le sommet des Nations Unies sur le Climat à New York et en décembre la COP 25 au Chili.

Nouvelle grève mondiale pour le climat

Dimanche, un cortège de 2.000 personnes s’est mis en marche à Bruxelles pour attirer l’attention sur l’urgence climatique et de justice sociale, à l’initiative de l’asbl Emergences, soutenue par la Coalition Climat et Adélaïde Charlier représentant le mouvement ’Youth For Climate’.

La marche était un préambule à la troisième grève mondiale pour le climat prévue le 20 septembre prochain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Les derniers vrais grands accords en Belgique datent de la fin des années nonante. Depuis, ce pays est complètement paralysé.
» © Dominique Duchesnes.

    Hendrik Vuye: «Vous avez eu Leterme, puis De Wever, demain vous aurez Van Grieken…»

  2. Cette Congolaise de 36 ans, Kavugho Mbafumoja, ici à l’hôpital général de Beni ce 3 décembre, a survécu à une attaque d’un groupe armé.

    L’est du Congo, nouvelle cible du combat djihadiste

  3. TRICHET

    Jean-Claude Trichet: «Les banques centrales pourraient émettre de la cryptomonnaie»

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

    Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

    Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour...

    Lire la suite