Etats-Unis: les démocrates franchissent une nouvelle étape vers une procédure de destitution de Trump

Etats-Unis: les démocrates franchissent une nouvelle étape vers une procédure de destitution de Trump
Reuters

Les démocrates du Congrès américain ont franchi lundi un nouveau pas en vue de l’ouverture possible d’une procédure de destitution de Donald Trump, une option qui divise toujours l’opposition à un peu plus d’un an de la présidentielle.

La puissante commission judiciaire de la Chambre des représentants, aux mains des démocrates, devrait formaliser jeudi l’ouverture d’une enquête destinée à déterminer s’il convient d’initier une procédure d’« impeachment » contre le président, a déclaré lundi son président Jerry Nadler.

La commission, qui mène déjà depuis plusieurs mois des investigations sur Donald Trump, inscrira pour la première fois noir sur blanc ces enquêtes dans le cadre légal prévu pour destituer un président. Ses membres devront se prononcer sur une résolution qui clarifie les « procédures » à suivre afin de « déterminer s’il convient de recommander un vote de destitution contre le président Donald Trump ».

Selon Jerry Nadler, l’enquête des parlementaires aura un large champ. Elle portera d’abord sur les pressions exercées par Donald Trump sur l’enquête sur les ingérences russes dans la campagne présidentielle de 2016, afin de déterminer s’il s’est rendu coupable d’entrave à la justice.

Une procédure vouée à l’échec ?

La commission s’intéressera également au possible conflit d’intérêt lié aux recettes des hôtels et propriétés de Donald Trump depuis son entrée à la Maison Blanche. Enfin, elle se penchera sur le versement d’argent pour acheter le silence d’anciennes maîtresses présumées de Donald Trump lors de la campagne de 2016 qui pourrait représenter une violation des lois sur le financement des campagnes électorales.

Depuis des mois, les démocrates s’interrogent sur l’opportunité de lancer une procédure de destitution, sachant que la majorité républicaine au Sénat la condamne quasi certainement à l’échec. La cheffe des démocrates, Nancy Pelosi, reste réticente à cette idée par crainte que les discussions au Congrès n’occultent les débats de fond de la campagne pour 2020. Le camp de ceux qui soutiennent le lancement de cette procédure ne cesse toutefois de croître et depuis cet été, la majorité des élus démocrates à la chambre basse s’y sont ralliés.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’expédition commence place Dumon, à Wolume-Saint-Pierre, avec le tram 39 – un vieux modèle.

    Le tour de Bruxelles en mobilité partagée: «Le Soir» a tenté l’expérience

  2. d-20190920-3W685Y 2019-09-20 08:13:25

    Nethys: une semaine de révélations dans «Le Soir»

  3. d-20190830-3VTLPV 2019-08-30 11:01:52

    Les racines élémentaires de Patrick Dewael: «Mon libéralisme doit tout à ma famille et à Verhofstadt»

La chronique
  • {L’Ardenne} ou {les Ardennes}?

    Morphologie et géographie

    Un billet de cette chronique a fait le point récemment sur les marques du nombre dans les noms propres. Si la règle générale prône l’invariabilité, elle connaît de nombreuses exceptions, y compris dans des noms de pays ou de régions. Depuis longtemps, le pluriel s’est imposé dans les Amériques, les Antilles ou les Pouilles  ; à date plus récente sont apparus les deux Congos, les deux Corées, les deux Vietnams. Peut-être sera-t-il question demain des deux Belgiques.

    Vu l’abondance de matière, d’autres toponymes ont été prudemment mis en réserve… en attendant que le loup sorte du bois. Cela vient de se produire le week-end dernier dans le magazine Sosoir, compagnon de votre quotidien...

    Lire la suite

  • Climat: rien n’est fait. Tout reste à prouver

    On en sait qui feront les comptes : 75 à 95.000 début décembre 2018, 75.000 fin janvier 2019, 15 à 20.000 en septembre 2019. Et qui en tireront des conclusions sur un essoufflement du mouvement climatique en Belgique. Plus aisé à faire – mais totalement réducteur – que de se frotter au monde complexe, emporté, contradictoire, désespéré parfois de la mobilisation climatique aujourd’hui.

    Depuis près d’un an, et pas seulement à Bruxelles, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour...

    Lire la suite