Accueil Monde Union européenne

Brexit: le gouvernement Johnson cherche la voie

Ce lundi encore, le Premier ministre britannique a subi une série de coups durs. Il va profiter de la suspension du parlement jusqu’au 14 octobre pour trouver une porte de sortie – encore incertaine.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Longue journée ce lundi pour Boris Johnson. Le Premier ministre a commencé tôt, et loin, par un petit-déjeuner à Dublin aux côtés du Premier ministre irlandais Leo Varadkar. Conclusion du rendez-vous : « même si un terrain d’entente a été trouvé dans certains domaines, dans d’autres d’importantes différences de vues persistent. » Autrement dit : l’Irlandais et le Britannique s’accordent pour ne pas s’accorder. Leo Varadkar avance qu’« une rupture nette ça n’existe pas », et en profite pour glisser la petite musique européenne du moment : il faudrait une bonne raison pour que les 27 acceptent de reporter encore le Brexit. Une extension que Boris Johnson ne souhaite pas. Le Premier ministre continue de défendre coûte que coûte le divorce avec l’Union européenne le 31 octobre prochain quelles que soient les circonstances. En revanche le chef du gouvernement britannique semble jouer cet air plus « moderato ». Sa priorité affichée est désormais de décrocher un accord de sortie avec les 27.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs