Coalition fédérale: le PS négociera avec la N-VA si c’est pour répondre aux exigences sociales

Coalition fédérale: le PS négociera avec la N-VA si c’est pour répondre aux exigences sociales
PhotoNews

Le président du PS Elio Di Rupo n’a pas exclu, lundi lors d’une conférence de presse présentant les accords de gouvernement pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles, de négocier à l’avenir avec la N-VA.

« Tout est une question de programme. Jusqu’ici, nous avons été très occupés, et je crois que (le président de la N-VA) Bart De Wever l’est aussi pour le gouvernement flamand », a exposé M. Di Rupo, interrogé par la presse sur l’avancée des pourparlers fédéraux.

Invalid Scald ID.

« Gouverner ? La question est pour que faire ? Si c’est pour une Suédoise, non, mais si c’est pour répondre à nos exigences sociales, le PS négociera. Je n’exclus rien ni personne », a indiqué le socialiste.

Le PS fortement sollicité

La N-VA a lancé plusieurs demandes ces dernières semaines au PS pour entamer des pourparlers, mais elle a jusqu’ici toujours lié de tels pourparlers à la nécessité, selon elle, de débattre de confédéralisme.

Interrogé sur le confédéralisme, M. Di Rupo a évacué la question, demandant de se recentrer sur les accords de gouvernement présentés.

Le président du PS a reconnu à mi-mots une différence d’attitude vis-à-vis de la N-VA par rapport à des expressions de son potentiel successeur, Paul Magnette. « Il y a au PS une richesse » de points de vue, a-t-il commenté.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous