Accueil Monde Europe

Brexit: derrière la confusion, la piste d’un accord possible sur l’Irlande

En lâchant l’idée d’un territoire unique pour les produits agroalimentaires, Johnson a amorcé le retour vers une proposition antérieure de l’UE.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

Derrière la confusion politique qui règne à Londres, et les velléités de Boris Johnson d’accomplir son Brexit à la date du 31 octobre, un scénario de nouvel accord avec l’UE sur la question épineuse de la frontière irlandaise ne serait-il pas en train d’émerger en pointillé ? Depuis quelques jours, cette hypothèse commence timidement à émerger, des deux côtés de la Manche d’ailleurs. Un diplomate européen : « L’idée évoquée depuis la semaine dernière par l’entourage de Jonhson d’un régime unique de normes phytosanitaires pour l’ensemble de l’île d’Irlande, représente déjà la moitié du chemin de retour à la version initiale du “backstop” irlandais proposée par l’UE. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Mey Morton, mardi 10 septembre 2019, 16:16

    Quid d'une réunification de l'Irlande avec un statut spécial pour l'Ulster ? Les demi solution sur la table ne feront que des demi- satisfaits.

  • Posté par Ask Just, mardi 10 septembre 2019, 11:12

    Ditch the DUP, Boris! Sa majorité étant déjà perdue, plus besoin de cajoler les extrémistes qui ont fait échouer T. May. Le bon sens reprendra-t-il finalement le dessus chez nos amis d'outre-Manche?

  • Posté par Deckers Björn, mardi 10 septembre 2019, 12:02

    Bien juste, ce que vous dites là. Boris Johnson n'est plus l'otage des extrémistes du DUP. Ne serait-il pas enfin temps pour une vrai concertation entre le Labour et les conservateurs pour trouver enfin cette large majorité qui devra en fin de compte voter l'accord du brexit. Sauf à imaginer l'impensable. Un gouvernement désormais clairement minoritaire passant en force contre la loi et faisant sauter le Royaume-Uni dans le brexit sans accord, et cela sans majorité parlementaire. Mais Johnson est-il l'homme de la situation? A l'image de Cameron, il semble bien plus préoccupé par sa carrière que par les intérêts du Royaume Uni. On sait ce qu'il advint du premier...

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs