Un 18 sur 18, mais pas encore de qualification pour l’Euro 2020: voici ce qu’il manque aux Diables rouges

©Photonews
©Photonews

Il faut être honnête : la question qui se pose pour la Belgique n’a jamais vraiment été si elle allait se qualifier pour l’Euro 2020, mais plutôt quand. Après six rencontres sur dix dans cette campagne qualificative, les Diables rouges dominent le Groupe I avec un sans-faute. Mais il lui manque encore des points pour être officiellement qualifiée pour le tournoi européen.

La situation est assez simple quand on sait que les deux premières places sont qualificatives. La Belgique est en tête de son groupe avec 18 points, soit trois de plus que la Russie, son principal concurrent pour la première place. Le Kazakhstan et Chypre sont troisièmes avec seulement sept unités. Avec plus que quatre matches à disputer, et donc douze points en jeu, les Diables sont actuellement à deux unités de valider leur billet pour l’Euro.

Ces points devraient, sauf catastrophe, être engrangé après une victoire à domicile face à Saint-Marin le 10 octobre prochain. Restera alors comme enjeu pour la Belgique de finir en tête de son groupe et de, pourquoi pas, enregistrer un historique 30 sur 30 en qualifications.

Le classement :

Belgique : 18 points (différence de buts : +18)

Russie : 15 points (+14)

Chypre : 7 points (+5)

Kazakhstan : 7 points (-1)

Écosse : 6 points (-8)

Saint-Marin : 0 point (-28)

Le calendrier :

Journée 7, 10 octobre : Belgique – Saint-Marin,Kazakhstan – Chypre, Russie – Écosse

Journée 8, 13 octobre : Kazakhstan – Belgique, Chypre – Russie, Écosse – Saint-Marin

Journée 9, 16 novembre : Russie – Belgique, Chypre – Écosse, Saint-Marin – Kazakhstan

Journée 10, 19 novembre : Belgique – Chypre, Saint-Marin – Russie, Écosse – Kazakhstan

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite