Accueil Marché de l’art

«Daphne and me»: évanescente féminité

Tinka Pittoors expose ses récentes sculptures et installations.

Jusqu’au 19 octobre à la Galerie La Forest Divonne (Saint-Gilles).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Représentée pendant plus de dix ans par la Galerie Triangle Bleu à Stavelot, l’artiste plasticienne Tinka Pittoors (Brasschaat, 1977), installée à Anvers, aime jouer avec les couleurs et les matériaux. Créant des sculptures baroques et colorées en époxy et céramique, souvent mélangées à des objets quotidiens récupérés, elle s’approprie cette fois l’espace de la galerie La Forest Divonne et renverse les cimaises pour les coucher au sol, créant une scénographie surprenante pour ses nouvelles créations, en complicité avec le directeur du lieu, Jean de Malherbe, et la commissaire de l’exposition, Yolande De Bontridder.

Cette ingéniosité, on la trouvait déjà dans une installation réalisée à Mons en 2015 pour « Monsens », inspirée d’herbes sauvages et aboutissant à une métaphore de la réalité et de la perception qu’on s’en fait, à l’instar du regard qu’on pose sur la différence mentale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Marché de l’art

Les sillons de la matière

Trois artistes belges exposent leurs lents surgissements chez Albert Dumont : ensemble, Johan Parmentier, Jacques Richard et Nathalie van de Walle invitent à la contemplation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs