Accueil Culture Cinéma Les sorties cinéma

Fourmi offre une gentille parenthèse pour se réenchanter

De Julien Rappeneau, avec François Damiens, Maleaume Paquin, André Dussollier, 105 mn.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Surdoué en foot, Théo, 12 ans, est l’espoir de son père, un type à la dérive car complètement désabusé par les coups durs de la vie. Quand le recruteur d’un grand club de foot anglais débarque dans le club local, tous les espoirs sont permis. Mais quand Théo apprend qu’il n’est pas retenu à cause de sa petite taille, il ment à son père et son mensonge va rapidement le dépasser…

Julien Rappeneau relie son film à l’air du temps et ce monde hyper-connecté où tout va vite, est désincarné, anonyme mais il offre aussi une gentille parenthèse pour se réenchanter. C’est fait avec sincérité, modestie, tendresse, bienveillance.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Brasseur Michel, jeudi 12 septembre 2019, 9:32

    Le souci avec F. Damiens, c'est que, comme B Poelvoorde, il nous fait toujours les mêmes grimaces. Idem Christian Clavier. Ce défaut n'est pas l'apanage des Belges. Le jour où ces gars-là pourront dominer leurs tics de jeux, ils reviendront intéressants. Bien sûr, tant qu'il y a de la demande, je comprends la paresse de ne pas chercher à se réinventer.

Aussi en Les sorties cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs