Le nouveau gouvernement wallon veut une taxation du kérosène des avions et la relance des trains de nuit

Conférence de presse des négociateurs wallons présentant l’accord de gouvernement wallon et de la Communauté Française
Conférence de presse des négociateurs wallons présentant l’accord de gouvernement wallon et de la Communauté Française - Photo News

La Wallonie défendra au niveau européen la mise en place d’une taxation du kérosène, la relance des trains de nuit et, plus globalement, le développement du réseau ferroviaire européen, est-il indiqué dans la déclaration de politique régionale de la coalition PS-MR-Ecolo. Le nouvel exécutif souhaite par ailleurs faire de Liège et de Charleroi des aéroports zéro carbone au niveau de l’infrastructure à l’horizon 2030.

« Viviers d’emploi importants » et « pôles de développement majeurs dans la dynamique d’amplification de l’économie wallonne », les deux aéroports seront ainsi soutenus dans leur volonté d’être neutres en carbone au niveau de l’infrastructure à l’horizon 2030. Liège Airport a d’ailleurs déjà lancé un plan en ce sens il y a quelques semaines.

Le futur gouvernement wallon agira de manière à concilier développement économique et création d’emplois dans et autour des aéroports avec les objectifs de protection de l’environnement, de santé publique et de qualité de vie des habitants, est-il stipulé dans sa déclaration de politique régionale. Cela passera notamment par un plaidoyer au niveau européen en faveur d’une taxation du kérosène, de la relance des trains de nuit et le développement du réseau ferroviaire européen.

Cette politique environnementale se traduira également par la défense du principe d’une « réduction forte » des émissions de gaz à effet de serre liées à l’aviation. Dans ce cadre, le nouvel exécutif encouragera Liège et Charleroi à se doter, « dans la mesure du possible », d’objectifs ambitieux en ce qui concerne les émissions liées à leurs vols. Il invitera les deux aéroports à mettre en place des programmes pilotes de vols à très faibles émissions.

Le nouvel exécutif ouvrira enfin le comité d’accompagnement de Liège Airport et de Brussels South Charleroi Airport (BSCA) à des représentants « démocratiquement désignés » par les riverains se situant dans le périmètre d’exposition au bruit. Cela afin de « renforcer la participation citoyenne » dans le cadre du développement des deux infrastructures.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20161121-GC9521 2020-01-18 14:54:13

    Emir Kir exclu du PS: les conséquences au fédéral et à Saint-Josse

  2. Les CPAS des grandes villes continuent à délivrer de nombreuses aides parce que la pauvreté s’y concentre.

    Quand les CPAS wallons aggravent la précarité

  3. Aux yeux de la Reine, la seule solution possible à la crise provoquée par la décision du couple de renoncer aux obligations royales était une séparation brutale mais claire.

    Epilogue Harry-Meghan: la Reine, William et Kate sont les grands gagnants

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite