Forest National: nouveau règlement de stationnement

Forest National: nouveau règlement de stationnement
Belga

Attention : grève ! » Les affiches ont fleuri sur les vitres de Forest Domaine. Le personnel du club de tennis et du restaurant forestois ne protestent pas contre leur direction mais contre la commune. Enjeu : la nouvelle réglementation en matière de stationnement, proposée par le collège pour le quartier de Forest National, et adoptée ce mardi soir. Voilà quelques jours que les mails inquiets circulaient quant à l’avenir du club : « il y va de notre survie ».

Le bourgmestre, Stéphane Roberti (Ecolo) s’est voulu rassurant… « L’objectif de notre règlement est de permettre aux riverains de se garer près de chez eux, comme d’habitude, les soirs de concerts. » Soit quatre-vingts jours par an. « Pour l’instant, dès qu’il y a un spectacle à Forest National, les habitants du quartier ne trouvent plus de place quand ils rentrent du travail. Et il leur est impossible d’inviter des amis, qui ne trouvent pas non plus d’emplacement de stationnement. C’est bien simple, avant 23 heures, c’est saturé. »

Un tarif événement les soirs de concerts

Pour apporter une réponse aux plaintes fréquentes, le collège, suivi par le conseil, instaure donc, à partir du premier novembre, un « tarif événement », les jours de concerts, de 18 heures à 24 heures : 5 euros de l’heure. Avec la possibilité de stationner moins de trente minutes gratuitement. « Nous espérons dissuader, de cette manière, les personnes se rendant à Forest National, de se garer dans les rues avoisinantes. Et les encourager à utiliser le parking situé rue des Abbesses, à côté d’Audi. Il est distant de quelques minutes de la salle de spectacle. Là, ils paieront cinq euros pour toute la soirée. »

« Mais, du coup, les personnes fréquentant notre club ou notre restaurant ne viendront plus », se désole Olivier De Blauwe, le directeur. Une inquiétude que balaie le bourgmestre. « Pour les Forestois, rien ne change, ils ne paient pas. Quant aux membres des clubs de sport, ils peuvent se procurer une carte Sport. Elle coûte 20 euros, pour 200 unités, donc 200 heures. Nous la portons à 1.000 unités. Parce que, les soirs de concerts, à partir de 18 heures, il faudra décompter cinq unités par heure. »

Le bourgmestre se dit « ouvert à la discussion »

Une solution qui n’en est pas une, pour Olivier De Blauwe. « Les personnes qui réservent un terrain pour l’hiver ne doivent pas être membres. Nous avons par ailleurs 1.000 enfants qui viennent en stage, leurs parents ne sont pas membres. Idem pour les joueurs de padel, que nous venons d’aménager. » Le bourgmestre se dit « ouvert à la discussion, ce que le club sait. On peut par ailleurs trouver des solutions avec le parking de l’école arc-en-ciel qui est toute proche. Notre objectif est de trouver une solution pour les riverains et tous les acteurs forestois. »

Stéphane Roberti souligne du reste avoir déjà apporté une modification à sa proposition de règlement : « pour le week-end, rien ne changera, nous n’appliquerons pas le tarif événement pour la dizaine de spectacles programmés, chaque année, l’après-midi. » Et souhaite rétablir le dialogue avec le club, dont il regrette « la campagne de désinformation, qui effraie les gens sans raison ». Le nouveau règlement, adoté avec 21 voix favorables, contre 10 défavorables et 2 abstentions, sera évalué au bout d’un an.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Arnaud De Cremer

    Mobilité: rouler en voiture aux heures de pointe à Bruxelles coûtera (encore) plus cher

  2. Image=d-20160526-G7YUED_high

    Coronavirus: les médecins généralistes belges dénoncent un manque d’informations

  3. @AFP

    Ligue des champions: De Bruyne, le héros de Manchester City

La chronique
  • Le destin tourmenté d’un ministre de la Culture en Flandre

    Depuis des années, la chanson « Mia » de Gorki, groupe de rock flamand néerlandophone, formé à Gand en 1989, se trouve au sommet des tops 1000 en Flandre. La chanson décrit, selon certains, l’ambiance véritable de la Flandre profonde avec les mots : « De middenstand regeert het land, beter dan ooit tevoren, Mia heeft het licht gezien, ze zegt, niemand gaat verloren » (« La classe moyenne gouverne le pays, mieux que jamais, Mia a vu le jour, elle dit que personne ne perdra »). Le chanteur du groupe, Luc De Vos, est retrouvé mort en octobre 2014 dans son appartement de travail, à Gand où il résidait. Dès 2007, les prix de récompenses musicales en Flandre ont été rebaptisés MIA, Music Industry Awards, un clin d’œil au tube de Gorki. Et c’est pendant la cérémonie de ces MIA que Jan Jambon, le ministre-président de la Flandre, mais également ministre de la Culture,...

    Lire la suite

  • Une fiscalité automobile intelligente: il est grand temps

    C’est peu risqué, mais prenons le pari : l’idée du gouvernement bruxellois d’imposer une taxe de congestion à l’entrée de la ville va faire hurler. Listons les arguments : option antisociale qui nuira aux plus pauvres, nouvelle manifestation de rage taxatoire visant les automobilistes « vaches à lait », mesure discriminatoire, non concertée avec les autres Régions, instrument inefficace puisqu’il n’y a pas d’alternatives et que les automobilistes « n’ont d’autre choix que de prendre leur voiture », décision...

    Lire la suite