Forest National: nouveau règlement de stationnement

Forest National: nouveau règlement de stationnement
Belga

Attention : grève ! » Les affiches ont fleuri sur les vitres de Forest Domaine. Le personnel du club de tennis et du restaurant forestois ne protestent pas contre leur direction mais contre la commune. Enjeu : la nouvelle réglementation en matière de stationnement, proposée par le collège pour le quartier de Forest National, et adoptée ce mardi soir. Voilà quelques jours que les mails inquiets circulaient quant à l’avenir du club : « il y va de notre survie ».

Le bourgmestre, Stéphane Roberti (Ecolo) s’est voulu rassurant… « L’objectif de notre règlement est de permettre aux riverains de se garer près de chez eux, comme d’habitude, les soirs de concerts. » Soit quatre-vingts jours par an. « Pour l’instant, dès qu’il y a un spectacle à Forest National, les habitants du quartier ne trouvent plus de place quand ils rentrent du travail. Et il leur est impossible d’inviter des amis, qui ne trouvent pas non plus d’emplacement de stationnement. C’est bien simple, avant 23 heures, c’est saturé. »

Un tarif événement les soirs de concerts

Pour apporter une réponse aux plaintes fréquentes, le collège, suivi par le conseil, instaure donc, à partir du premier novembre, un « tarif événement », les jours de concerts, de 18 heures à 24 heures : 5 euros de l’heure. Avec la possibilité de stationner moins de trente minutes gratuitement. « Nous espérons dissuader, de cette manière, les personnes se rendant à Forest National, de se garer dans les rues avoisinantes. Et les encourager à utiliser le parking situé rue des Abbesses, à côté d’Audi. Il est distant de quelques minutes de la salle de spectacle. Là, ils paieront cinq euros pour toute la soirée. »

« Mais, du coup, les personnes fréquentant notre club ou notre restaurant ne viendront plus », se désole Olivier De Blauwe, le directeur. Une inquiétude que balaie le bourgmestre. « Pour les Forestois, rien ne change, ils ne paient pas. Quant aux membres des clubs de sport, ils peuvent se procurer une carte Sport. Elle coûte 20 euros, pour 200 unités, donc 200 heures. Nous la portons à 1.000 unités. Parce que, les soirs de concerts, à partir de 18 heures, il faudra décompter cinq unités par heure. »

Le bourgmestre se dit « ouvert à la discussion »

Une solution qui n’en est pas une, pour Olivier De Blauwe. « Les personnes qui réservent un terrain pour l’hiver ne doivent pas être membres. Nous avons par ailleurs 1.000 enfants qui viennent en stage, leurs parents ne sont pas membres. Idem pour les joueurs de padel, que nous venons d’aménager. » Le bourgmestre se dit « ouvert à la discussion, ce que le club sait. On peut par ailleurs trouver des solutions avec le parking de l’école arc-en-ciel qui est toute proche. Notre objectif est de trouver une solution pour les riverains et tous les acteurs forestois. »

Stéphane Roberti souligne du reste avoir déjà apporté une modification à sa proposition de règlement : « pour le week-end, rien ne changera, nous n’appliquerons pas le tarif événement pour la dizaine de spectacles programmés, chaque année, l’après-midi. » Et souhaite rétablir le dialogue avec le club, dont il regrette « la campagne de désinformation, qui effraie les gens sans raison ». Le nouveau règlement, adoté avec 21 voix favorables, contre 10 défavorables et 2 abstentions, sera évalué au bout d’un an.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Stéphane Moreau (à gauche) et François Fornieri sont à la fois dans la société vendeuse et dans la société acquéreuse.

    Nethys a vendu Win à Fornieri sans mise en concurrence: les dessous de l’accord

  2. La Ville de Bruxelles assume simplement ses obligations de propriétaire
: entretenir le bien pour permettre le maintien de son exploitation, guère plus de 1,5
million par an.

    Le stade Roi Baudouin maintenu: aucun gouvernement ne veut payer pour un nouveau stade national

  3. Eden Hazard ne gardera pas un grand souvenir du Parc des Princes. @News

La chronique
  • Visa pour la Flandre: pour Caroline, pour la vie

    En attendant le gouvernement flamand… C’est drôle ce sentiment pour le mauvais élève traditionnellement au fond de la classe, qui rend toujours sa copie en retard, de se retrouver au premier rang, devoirs terminés, prêt pour la récré, attendant que les autres terminent leur travail. Et donc oui, voilà trois gouvernements francophones en état de marche, avec de nouveaux ministres, des jeunes femmes blondes et brunes, des hommes (beaucoup) plus mûrs prêts à gouverner, qui attendent la Flandre pour être au complet et finir le tableau fédéral. C’est pas souvent…

    C’est tellement pas souvent que la presse du nord du pays se démène pour trouver de l’information. Ils se sont bien un peu amusés avec le coup du « canon ». Ils ont bien tenté une percée polémique avec le nucléaire. La N-VA veut prolonger les centrales – est-on surpris ? –, le CD&V et l’Open VLD sont embarrassés. La tripartite wallonne, elle, bardée de son plan de réduction des gaz à effet de serre se voit décerner en néerlandais la mention « une ardeur verte d’avance »....

    Lire la suite

  • Un scrutin en Israël qui ne résout rien et occulte l’occupation

    Une élection sans vrai vainqueur, cela existe. Les Israéliens viennent de le prouver ce 17 septembre alors qu’ils étaient appelés, pour la seconde fois cette année, fait sans précédent, à élire un nouveau Parlement (Knesset). Les deux principales formations, arrivées à égalité en tête le 9 avril dernier, restent grosso modo sur leurs positions : ni le Likoud nationaliste du Premier ministre Binyamin Netanyahou ni « Bleu et blanc », le parti de centre droit emmené par l’ex-général Benny Gantz, ne font de percée décisive et...

    Lire la suite