Athlétisme: la Ligue belge acceptera toutes les invitations de l’IAAF pour Doha

Jonathan Sacoor. @News
Jonathan Sacoor. @News

Trois jours après avoir annoncé qu’elle sélectionnait les relais 4 x 400 m hommes, femmes et mixte pour les Mondiaux de Doha malgré le fait que les deux derniers n’avaient pas formellement rempli ses critères après avoir glissé hors du top 12 mondial, la Ligue belge d’athlétisme (LRBA) a décidé de se montrer également magnanime avec les athlètes que la Fédération internationale (IAAF) s’apprête à repêcher.

Ces repêchages servent à remplir les cases dans toutes les disciplines du programme pour le cas où le nombre d’athlètes ayant réussi les critères est inférieur au quota qui a été décidé. Sur 100 m, par exemple, où 48 inscrits sont prévus, il n’y a que 40 athlètes qui ont rempli les exigences de l’IAAF, c’est-à-dire avoir couru en 10.10 ou bénéficier d’une place liée à un statut particulier (tenant du titre mondial, vainqueur de la Diamond League ou champion continental) ; du coup, elle repêchera les 8 sprinters les plus rapides de la saison après ceux qui sont déjà qualifiés.

La LRBA avait annoncé, lors de la diffusion de ses critères, qu’elle n’accepterait d’éventuelles invitations que si ses repêchés figuraient dans le top 24 mondial, avec un maximum de trois athlètes par pays. Elle a finalement décidé de renoncer à cette règle et acceptera toutes les invitations de l’IAAF qui devraient tomber incessamment. Pour les marathoniens, les repêchés sur base d’une performance de 2018 devront avoir satisfait aux critères LRBA de maintien de l’état de forme à partir du 1er avril 2019.

« Nous avons toujours suivi les recommandations du Comité olympique (COIB) quand celui-ci nous demandait d’être plus sévère que les critères internationaux ; maintenant qu’il suit strictement les critères des fédérations internationales, nous continuons à le faire, même si, pour cela, nous revenons en arrière par rapport à ce que nous avions exigé initialement », indique Christian Maigret, le directeur technique francophone. « L’idée est de ne pas pénaliser nos athlètes par rapport à la concurrence internationale et de leur donner une occasion supplémentaire de gagner des points en vue de la sélection pour les JO de Tokyo de l’an prochain. »

Même si la liste n’est pas encore officielle, les principaux athlètes concernés par ces repêchages sont Jonathan Sacoor (400 m), Ismaël Debjani (1.500 m), Philip Milanov (disque) et Fanny Smets (perche).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Deliveroo nous a fait signer une nouvelle convention. Conséquence
: je gagne entre 20 et 30
% de moins qu’avant. On me paie 5,32 euros la course désormais
», affirme un livreur.

    Deliveroo, Uber Eats, Takeaway: les coursiers, toujours en dernière ligne

  2. Grâce à un single, la machine marketing du deuxième opus a été lancée avant même la sortie du film.

    L’effet Reine des Neiges, ou comment Disney règne sur le box-office

  3. Jennifer Williams, conseillère spéciale du vice-président américain Mike Pence, et le lieutenant-colonel Alexander Vindman, membre du Conseil de sécurité nationale
: deux témoignages majeurs devant la commission du Renseignement de la Chambre qui mène l’enquête au pas de course.

    L’«affaire ukrainienne» de Trump racontée par des témoins directs

La chronique
  • Royaume-Uni: Levido et Milne, les faux frères ennemis des élections

    Par Marc Roche

    Deux personnages au visage banal, discrets jusqu’à la transparence, sans charisme, ni faconde, qui sont, dans l’ombre, les hommes clefs de l’élection législative du 12 décembre au Royaume-Uni. Et le symbole de la revanche des radicaux sur les tenants du juste milieu.

    L’Australien Isaac Levido, 35 ans, et l’Anglais Seumas Milne, 61 ans, sont les gourous électoraux respectivement de Boris Johnson et de Jeremy Corbyn. Les mécaniciens en chef de la bataille électorale détiennent beaucoup plus de puissance réelle que les membres du Cabinet ou du gouvernement fantôme. Ils ont l’accès le plus direct, le plus fréquent et le poids le plus perceptible auprès des deux principaux protagonistes du scrutin.

    Tout apparemment différencie les deux frères...

    Lire la suite

  • Mesdames, Messieurs, la Commission! Enfin…

    On croyait que les affaires courantes étaient une spécialité belge. Mais depuis un mois, on a découvert que l’Europe nous les enviait au point de les adopter. La Commission von der Leyen, qui devait entrer en fonction le premier novembre dernier, est en effet restée dans les paddocks bruxellois faute d’être au complet.

    Mais ces affaires courantes, qui font déjà mauvais genre chez nous, faisaient carrément tache pour une Union européenne déjà accusée de paralysie quand la Commission est de plein...

    Lire la suite