Accueil Belgique Politique

Environnement: planter des haies en Wallonie, c’est plus sérieux qu’on ne le pense

Le gouvernement wallon projette de favoriser la plantation de 4.000 kilomètres de haies. Farfelu ? Sûrement pas. En tout cas très ambitieux

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

L’idée fait glousser les uns et exaspère les autres : la Wallonie, dit l’accord du nouveau gouvernement, va assurer la plantation de 4.000 km de haies sur le territoire de la Région. « Rien de plus sérieux à faire ? », entend-on de-ci de-là… Une idée d’Ecolo assurément (c’est le cas, bien que le chiffre figure dans la note « coquelicot » PS-Ecolo). Et voilà les écologistes renvoyés aux fleurs et petits oiseaux – on se rappelle des « cui-cui » rigolards qui accompagnaient les interventions des premiers parlementaires verts à l’assemblée wallonne.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Scorneau Anne-marie, mercredi 11 septembre 2019, 19:32

    Les habitants des communes qui sont souvent impactés par les coulées de boue lors d'orage, devraient être attentifs au replantage de haies qui limiteront sensiblement les dégâts!

  • Posté par De Ronde Michel, mercredi 11 septembre 2019, 13:20

    Personne, à commencer par les agriculteurs, ne peut nier l'effet positif des haies empêchant les coulées de boue. Aucun agriculteur ne voit en effet d'un bon œil des tonnes de terre arable se répandre sur les routes à chaque orage. Ce sont à chaque fois pour lui des pertes financières importantes car il doit restaurer la fertilité de son champ. Mais pourquoi diable est-ce à la Région wallonne d'intervenir dans la plantation de haies, alors que tout agriculteur avisé devrait de lui-même adapter ses techniques de culture et le cas échéant planter des haies dont in fine il sera le bénéficiaire principal ?

  • Posté par Coets Jean-jacques, mercredi 11 septembre 2019, 18:08

    Mais tout simplement parce que cela coute cher ! Il est bien clair que planter des haies sera bénéfique pour tout le monde, à commencer pour les agriculteurs. Mais si ces derniers ne l'ont encore fait que très peu c'est que cela coute très cher en argent et en temps. De plus cela compliquera leur travail par après. Ajoutons finalement que c'est l'état belge qui, après la guerre, a donné des primes aux agriculteurs pour qu'ils arrachent toutes les haies avec tous les dégâts à court et à long terme biens connus aujourd'hui. Il suffit de franchir la frontière vers Givet ou Beaumont pour voir qu'en France les haies sont toujours présentes et que la biodiversité y est bien mieux préservée.

  • Posté par Moreau Roger, mercredi 11 septembre 2019, 12:29

    Bravo pour les haies !

  • Posté par Lambert Denise, mercredi 11 septembre 2019, 11:53

    Pas besoin d'être écolo pour trouver que c'est une bonne idée. Je profite chaque année de la distribution gratuite à l'occasion de la sainteCatherine pour compléter la haie.. Et déjà je vois plus d'oiseaux dans mon jardin... et en plus cela masque l'horrible haie de tuya de mes deux voisins latéraux. Je récolte même les fruits du prunelier pour en faire de l'alcool. On a tous un rôle à jouer pour la biodiversité et planter des arbustes adaptés à nos contrées est un plus indéniable. De plus c'est tellement joli de voir les prairies agrémentées de haies...un souvenir d'enfance.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Ypres: l’extrême droite privée de «Frontnacht» après des semaines d’hésitation

Le conseil communal d’Ypres a tranché : le festival de musique Frontnacht, présenté comme simplement « identitaire » par ses organisateurs, ne pourra pas avoir lieu en marge de l’IJzerwake, dissidence « ultra » du pèlerinage de l’Yser. Les liens entre plusieurs groupes invités et la mouvance néonazie sont désormais trop manifestes pour être ignorés.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs