Accueil Belgique

Pourquoi y a-t-il si peu en matière de gouvernance?

Si PS et Ecolo promettaient de fortes avancées en matière de bonne gouvernance, l’arrivée du partenaire MR a fortement raboté les ambitions, notamment en matière de décumul. Quelques mesures subsistent, un peu moins symboliques.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

Quand on parle « bonne gouvernance », la question du cumul des mandats revient souvent sur la table. A Bruxelles, les partenaires PS-Ecolo et Défi ont pris une décision forte : interdire le cumul d’un mandat exécutif local (bourgmestre, échevin ou président de CPAS) avec celui de député bruxellois. On parle du décumul intégral, qui entrera en vigueur en 2024 dans la capitale. Quid côté wallon ? Nada. Lors de la prénégociation entre PS et Ecolo (l’ère coquelicot), les deux partis avaient fait état de leur volonté d’interdire ce cumul député/bourgmestre. Mais ce point a tout bonnement disparu lorsque le MR a débarqué à la table des négociations. Le décumul intégral n’a jamais été au programme des libéraux. Les bleus défendent même la présence d’échevins et de bourgmestres au parlement wallon, sauf pour les villes de plus de 50.000 habitants. Faute d’entente entre les trois partenaires, il n’y aura donc aucune avancée sur ce thème sous cette législature.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs