Dieumerci Ndongala, soupçonné de vol dans un H&M et interpellé par la police (vidéo)

Dieumerci Ndongala, soupçonné de vol dans un H&M et interpellé par la police (vidéo)

La trêve internationale n’aura pas été de tout repos pour l’ancien attaquant de Charleroi et du Standard Dieumerci Ndongala. Le joueur de 28 ans, qui évolue aujourd’hui au Racing Genk, a en effet expliqué via les réseaux sociaux qu’il avait été interpellé par les policiers lors de son passage au magasin H&M de Vilvorde.

Alors qu’il faisait son shopping pour ses enfants, et après avoir payé ses achats, il a été arrêté par deux policiers. Le joueur a raconté qu’une des vendeuses avait retrouvé plusieurs étiquettes de vêtements par terre dans le magasin et l’accusait d’être à l’origine de ce qui aurait été un vol : « On m’a fouillé, fouillé mon sac, c’est incroyable », raconte-t-il via les réseaux sociaux. « J’ai cru que c’était une caméra cachée », ajoute-t-il notamment, avant de préciser que la police avait été appelée pour « un black afro avec des tresses ».

Les policiers ont contrôlé son identité et l’ont surveillé le temps de faire les vérifications d’usage. Dieumerci Ndongala, qui n’avait finalement rien à se reprocher, a finalement pu rentrer chez lui.

Contacté par nos confrères de la Gazet van Anwterpen, H&M s’est excusé : « Dans ce magasin de Vilvorde, nous avons souvent des vols. La police demande donc que nous les prévenions immédiatement si nous avons des soupçons », a expliqué une porte-parole. « Monsieur Ndongala se serait comporté bizarrement, et nous avons donc appelé la police […] Mais après vérification, il s’avérait qu’il avait bien tout payé ». La porte-parole a ensuite rappelé que l’enseigne était pour la diversité et contre toute forme de discrimination.

Sur les réseaux sociaux, les messages de soutien sont nombreux. Son ami Paul-José Mpoku a notamment fait une petite vidéo pour lui apporter son soutien. Dieumerci Ndongala envisage de porter plainte.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

  2. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  3. Pour Pierre Verdier, CEO de l’entreprise, le salariat est incompatible avec le modèle Deliveroo.

    Pierre Verdier au «Soir»: «Deliveroo ne pourrait plus couvrir que des zones très réduites»

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite