Coalition fédérale: il n’y aura pas de réunions à six partis

Johaon Vande Lanotte et Didier Reynders
Johaon Vande Lanotte et Didier Reynders - Photo News

Johan Vande Lanotte et Didier Reynders, les deux informateurs, visent une majorité comprenant N-VA et PS. Les discussions impliquent six partis : N-VA, PS, MR, CD&V, VLD et SP.A. Les verts n’ont pas souhaité poursuivre le dialogue avec la N-VA, ils ne seront donc plus associés aux discussions.

Invalid Scald ID.

Les informateurs n’ont pas l’intention d’organiser des séances de travail à six.

Pourquoi ? Parce qu’il y aurait un intrus, la confiance ne serait pas au rendez-vous. Explication… Il faut 76 sièges à la Chambre pour atteindre la majorité. Les six partis en comptent 91. La N-VA (24 sièges) et le PS (20) sont incontournables. Le MR (14) aussi (sans lui, les cinq restants occuperaient 77 sièges, trop court). CD&V (12), VLD (12) et SP.A (9) en revanche ne sont pas indispensables. L’un d’eux sera, vraisemblablement, « éliminé ». D’où : les informateurs procéderont par bilatérales, testant chacun à tour de rôle. Pour finir à cinq. Si tout va bien.

Invalid Scald ID.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous