Rallye de Turquie: «Le rallye le plus dur de la saison», estime Thierry Neuville

Rallye de Turquie: «Le rallye le plus dur de la saison», estime Thierry Neuville
Photo News

Thierry Neuville se présente en Turquie, théâtre de la 11e manche du championnat du monde des rallyes WRC, en deuxième position du classement général. Pour le pilote Hyundai, ce rendez-vous turc, de jeudi à dimanche, est assurément « le plus dur de la saison ».

« Ce rallye de Turquie est un vrai défi pour les mécaniciens et les écuries. Tout est dans l’équilibre entre la recherche du bon rythme et la prudence dans les sections accidentées. Nous sommes vraiment impatients de le disputer », a préfacé Thierry Neuville.

« Notre voiture s’est montrée très solide sur ce type de route dans le passé. Nous sommes conscients que nous allons devoir imprimer un tempo élevé et être dans le rythme dès le début », a ajouté le Saint-Vithois, persuadé de pouvoir se mêler à la lutte pour la victoire.

Andrea Adamo, directeur de l’écurie Hyundai, a mis la pression sur ses pilotes. « A quatre rallyes de la fin, nous ne pouvons plus nous permettre d’obtenir autre chose que des bons résultats. Il n’y a ni place, ni excuse, pour la plus petite des erreurs. »

En 2018, Neuville a dû abandonner après l’ES8 en raison d’un bris de suspension alors qu’il était en tête. Le Français Sébastien Ogier et le Norvégien Andreas Mikkelsen ayant connu pareille mésaventure, cela a profité à Ott Tänak. Peu dans le rythme, l’Estonien avait délibérément choisi de lever quelque peu le pied pour assurer de gros points et s’était finalement retrouvé sur la plus haute marche du podium à la suite des défaillances de ses concurrents.

Neuville est deuxième au classement des pilotes. Avec 172 points au compteur, il compte 33 unités de retard sur Tänak et 7 d’avance sur Ogier à quatre rallyes de l’épilogue.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. FILES-CRASH-HELICOPTER-KOBE-BRYANT (2)

    Décès de Kobe Bryant: le Black Mamba ne mordra plus

  2. Il y a une semaine, Georges-Louis Bouchez offrait des fleurs au Roi Philippe, pour l’anniversaire de Mathilde.

    Coalition fédérale: Magnette recale l’idée d’un duo royal avec De Wever

  3. 83090060_855752328196826_8677988821796651008_n

    Brexit: il y a 47 ans, les Britanniques rejoignaient les Européens sans fanfare

La chronique
  • Exclusion vs Réconciliation

    Le lieu n’est pas ici de commenter la décision de la commission de vigilance du Parti socialiste d’exclure Emir Kir. Tout au plus faut-il noter que le bourgmestre de Saint-Josse paie au prix fort le lien qu’il a conservé avec sa communauté d’origine alors que nul ne pourra contester qu’il est un député de qualité et un bourgmestre compétent, très apprécié par ses administrés, bien au-delà de sa communauté d’origine.

    Il apparaît aujourd’hui comme la victime collatérale et symbolique d’une problématique beaucoup plus large qui touche tous les partis. La tentation du double discours est récurrente. Côté cour, il y a le programme politique du parti. Côté jardin, il y a des murmures dissonants qui visent à capter un électorat en le brossant dans le sens du poil, quitte à contredire des...

    Lire la suite

  • Vraiment, nous vivons en de sombres temps

    Auschwitz, il y a 75 ans. Si une angoisse particulière s’ajoute cette fois, c’est que cette commémoration a des allures de paratonnerre. Comme si, en dénonçant à nouveau les horreurs innommables que des hommes ont pu faire subir à d’autres hommes, on tentait de conjurer le sort pour, si pas le présent, du moins un futur peut-être proche.

    « J’aimerais pouvoir assurer que nous, les Allemands, avons appris de l’Histoire une fois pour toutes. Mais je ne peux dire cela alors que la haine se répand....

    Lire la suite