France: les ministres Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ont reçu une menace de mort

Bruno Le Maire
Bruno Le Maire - Photo News

Le ministre français de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire et celui des Comptes publics, Gérald Darmanin, ont reçu une lettre de menaces de mort, a indiqué mercredi Bercy, confirmant une information du Point.

Trois balles de revolver étaient scotchées sur cette lettre manuscrite, envoyée à Bercy et sur laquelle on pouvait lire «c’est du 9mm, mais sur place, ce sera du 11.43», détaille le magazine. Une plainte a été déposée, a précisé le ministère à l’AFP.

Ce n’est pas une première

Il ne s’agit pas d’une première, ni pour l’un ni pour l’autre. Selon Le Point, M. Le Maire a reçu deux lettres de menaces avant le G7 de Biarritz en août, dont l’un visant sa maison de vacances à Saint-Pée-sur-Nivelle, au pays Basque.

Gérald Darmanin avait également porté plainte l’an dernier, après avoir reçu des lettres d’injures et de menaces de mort en lien avec des accusations d’abus portées contre lui par deux femmes et qui avaient finalement débouché sur un non lieu et un classement sans suite.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite