France: les ministres Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ont reçu une menace de mort

Bruno Le Maire
Bruno Le Maire - Photo News

Le ministre français de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire et celui des Comptes publics, Gérald Darmanin, ont reçu une lettre de menaces de mort, a indiqué mercredi Bercy, confirmant une information du Point.

Trois balles de revolver étaient scotchées sur cette lettre manuscrite, envoyée à Bercy et sur laquelle on pouvait lire «c’est du 9mm, mais sur place, ce sera du 11.43», détaille le magazine. Une plainte a été déposée, a précisé le ministère à l’AFP.

Ce n’est pas une première

Il ne s’agit pas d’une première, ni pour l’un ni pour l’autre. Selon Le Point, M. Le Maire a reçu deux lettres de menaces avant le G7 de Biarritz en août, dont l’un visant sa maison de vacances à Saint-Pée-sur-Nivelle, au pays Basque.

Gérald Darmanin avait également porté plainte l’an dernier, après avoir reçu des lettres d’injures et de menaces de mort en lien avec des accusations d’abus portées contre lui par deux femmes et qui avaient finalement débouché sur un non lieu et un classement sans suite.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. parlement (3)

    Les ex-députés fédéraux se ruent vers les indemnités de sortie

  2. NETHYS

    Nethys: après le grand déballage, des questions en suspens

  3. pluie_0

    Woody Allen au «Soir»: «Tant que je pourrai tourner, je le ferai partout où je peux»

La chronique
  • Réchauffement climatique: la faillite de la démocratie

    Avec les manifestations des jeunes pour le climat, au printemps, certains ont cru que la démocratie allait faire la preuve de son efficacité en matière environnementale. Après des décennies d’aveuglement, d’errance ou d’atermoiement, la priorité climatique, au moins, serait propulsée en tête de tous les agendas politiques, en particulier en Europe avec le scrutin du 26 mai.

    Un thème qui peine à s’imposer

    Les écologistes ont fait des percées remarquables dans certains pays, mais ils n’ont obtenu que 10 % des sièges au Parlement européen, comme si les citoyens ne se résolvaient pas à placer l’environnement en tête de leurs préoccupations malgré le matraquage médiatique sur la question du climat. Il est vrai que les Verts n’ont plus le monopole...

    Lire la suite

  • Nethys: le départ de Stéphane Moreau ne règle pas tout, loin de là

    Et voilà, c’est fait ! La Wallonie a la réponse à la question la plus souvent posée depuis trois ans : « Quand Stéphane Moreau va-t-il quitter la direction de la société liégeoise Nethys ? » Lundi, le président du conseil d’administration Pierre Meyers n’a pas tourné autour du pot : « Vous voulez savoir ? Eh bien on va vous le dire ! En termes crus, quand les opérations de privatisation seront accomplies, il ne sera plus là. On met fin à son contrat sans indemnité, sans parachute et sans...

    Lire la suite