Accueil Médias

« L’envol de l’école », le podcast qui réinvente l’enseignement

Une école renouvelée, plus adaptée aux enjeux actuels et plus mixte. L’ASBL des Pédagonautes en rêvait, la commune de Saint-Gilles l’a fait. Guillaume Istace plonge ses auditeurs au cœur de la création de cette école inattendue.

Temps de lecture: 2 min

Apprendre pour être libre », c’est l’objectif du Lycée intégral Roger Lallemand (LIRL) de Saint-Gilles. Le créateur radiophonique Guillaume Istace propose une série documentaire sonore à propos de cette école secondaire particulière. En six épisodes de 25 minutes, « L’envol de l’école » retrace la création de cet établissement, qui a vu le jour en septembre 2017.

À l’origine de cette école se trouve l’ASBL des Pédagonautes. Depuis 2011, l’association réfléchit à un projet pédagogique contemporain, ainsi qu’à la question de la mixité dans l’école. Le projet a séduit la commune de Saint-Gilles.

Dans le LIRL, l’organisation classique des cours est repensée. Pour l’équipe pédagogique, l’école traditionnelle est « une école d’un temps révolu », qui contient « beaucoup d’aberrations par rapport aux programmes et aux méthodes ». Elle a alors adopté une approche transdisciplinaire : finies les heures de cours séparées, professeurs et élèves travaillent un questionnement qui fait appel à plusieurs matières. Également, le LIRL fait en sorte que l’école soit vraiment inclusive, en particulier pour les plus précaires. Les inégalités sociales ne doivent pas être reproduites. L’objectif est de faire travailler ensemble les élèves les plus avancées avec ceux qui ont moins de facilité.

Diffusion : chaque lundi dès le 9 septembre sur Radio campus et dès le 16 septembre sur RTBF La Première.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, dimanche 15 septembre 2019, 12:28

    Un enseignement interdisciplinaire qui ne peut-être que superficiel est défendu par tous ceux qui veulent "enseigner" sans rien maîtriser quoi que ce soit en profondeur!!!L'interdisciplinaire EVIDENT est la pratique d'un FRANCAIS CORRECT DANS TOUS LES COURS!!!On ne peut UTILISER INTERNET que si l'on sait LIRE! Que peut faire un ANALPHABETE DANS LA VIE, MÊME QUOTIDIENNE???

  • Posté par Jaspers Marie, dimanche 15 septembre 2019, 12:19

    "finies les heures de cours séparées, professeurs et élèves travaillent un questionnement qui fait appel à plusieurs matières"!!! Ce genre de questionnement ne peut -être que simpliste car tout problème réel supérieur au niveau des pâquerettes exige des savoirs disciplinaires bien maîtrisés! Par exemple, comment peut-on être capable de s'exprimer correctement et non en "charabia" si l'on a pas appris de manière séparée, dans le cours de français, la grammaire, la conjugaison, la syntaxe? Ph Meirieu suggérait d'apprendre à lire avec comme document le mode d'emploi d'une machine à laver, d'un réveil électrique, etc! On voit les résultats : d'une part, les élèves détestaient ces supports et d'autre part, l'enquête PIRLS a montré que les élèves français, comme ceux de FWB d'ailleurs, sont les derniers des pays industrialisés!!!En outre, il faut être IGNORANT EN PHYSIQUE pour imaginer que l'on peut traiter les problèmes de dynamique (4° S) sans connaître la théorie des vecteurs vue en maths, sans connaitre le calcul algébrique étudié séparemment pour lui-même. Déjà dans cette situation, où l'on étudie une matière à la fois, les difficultés sont grandes! L"interdisciplinaire efficace pour quels cours???Je ne vois que les problèmes domestiques simplistes! L'explication de la réalité est complexe! Pas sa description! Alors, l'enseignement interdisciplinaire se réduit à faire du descriptif alors que l'important est l'explicatif!

  • Posté par NOBEN Karl, lundi 16 septembre 2019, 19:04

    "Ce genre de questionnement ne peut être que simpliste car tout problème réel supérieur au niveau des pâquerettes exige des savoirs disciplinaires bien maîtrisés!" => Avez vous lu le manuel de votre voiture entièrement avant de la prendre en main ? Avez-vous attendu de connaitre le Larousse du premier au dernier mot avant de vous exprimer ? La réalité, c'est que le savoir se construit de manière incrémentale. Votre théorie de la maitrise parfaite fait qu'une majorité des francophones sont unilingue parce qu'ils n'osent pas parler néérlandais en sachant qu'ils vont faire des fautes. Ils n'osent pas s'engager dans des disciplines scientifiques car le seuil d'entrée leur semble infranchissable. Votre école créé des armées de gens qui acceptent de se trouver médiocre plutôt que d'oser croire en eux...

  • Posté par Jaspers Marie, dimanche 15 septembre 2019, 12:00

    Plusieurs remarques : 1) la mixité à l'école n'est possible que lorsqu'il y a mixité sociale! Ce n'est guère le cas en FWB! Jamais, je n'ai vu un politicien inviter à sa table des gens défavorisés! Dans certaines localités, l'inscription à un club de tennis par exemple ne peut se faire que par les parrainage des personnes de la bonne société! Dans les écoles à soi-disant mixité sociale, les élèves se répartissent , eux-mêmes, entre 'bourges" et les autres, des enfants de milieux défavorisés refusent d'être inscrits dans des écoles de "bourges"!Aucun pouvoir politique n'est communiste donc ne pourra empêcher certains d'être fortunés et d'autres pauvres! Les enfants de ces deux catégories, par exemple, n'ont rien en commun d'autant plus que dans les écoles, l'"ELITISME INTELLECTUEL" est remplacé par l'"ELITISME MATERIEL" bien plus cruel et discriminant!!!

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag