Accueil Société

Vincent Blondel, recteur de l’UCLouvain: «150 millions de plus, c’est la demande claire des recteurs»

Alors que rentrée politique et rentrée académique occupent le même agenda, le recteur de l’UCLouvain entame, lui, son second mandat. L’occasion de commenter l’actualité.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 6 min

Il y a 20 ans, nous avions un siège d’auditoire pour un étudiant. Aujourd’hui, c’est deux sièges pour trois étudiants ». C’est une image bien sûr puisque tous les étudiants ne sont pas là en même temps et que tous ne suivent pas assidûment leurs cours… C’est une image mais elle en dit long sur le définancement du secteur. Les universités n’ont évidemment pas supprimé de sièges mais forment depuis deux décennies 50 % d’étudiants en plus alors que les budgets publics sont restés pratiquement inchangés. A l’heure où lesdits sièges se préparent à accueillir la rentrée universitaire, à l’heure où le futur gouvernement arc-en-ciel vient de livrer sa Déclaration de politique communautaire (DPC), le recteur de l’UCLouvain Vincent Blondel décode le contexte socio-politique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs