Donald Trump explique pourquoi il a limogé John Bolton, son conseiller à la sécurité

John Bolton
John Bolton - Reuters

Le président américain Donald Trump a dévoilé plus de détails, mercredi, sur le limogeage de son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, arguant des désaccords sur de nombreux éléments et principalement sur l’approche du dossier nord-coréen.

Donald Trump affirme que M. Bolton « a fait certaines erreurs énormes quand il a parlé du modèle libyen pour Kim Jong Un », le leader nord-coréen de qui le président américain s’est rapproché. « Ce n’était pas une bonne déclaration à faire. Il suffit de regarder ce qui s’est passé avec Kadhafi. »

Le dictateur libyen avait renoncé à son arsenal militaire et autorisé des inspecteurs dans son pays, comme les USA le souhaitent pour la Corée du Nord. Mais Mouammar Kadhafi a été tué en 2011 durant les manifestations dites du printemps arabe.

La déclaration de M. Bolton de dénucléariser la Corée du Nord en suivant ce modèle libyen, aurait ralenti les négociations pour que Pyongyong abandonne son armement nucléaire.

Les médias américains évoquaient mardi qu’au cours des semaines passées, MM. Trump et Bolton se sont amèrement disputés sur l’approche à adopter en Afghanistan, en marge des négociations pour dégager un accord avec les Talibans. Le président américain a depuis lors déclaré mercredi que ces pourparlers étaient « terminés pour de bon ».

Le président américain a indiqué qu’il annoncerait le nom du remplaçant de M. Bolton la semaine prochaine, ayant déjà cinq candidats « très hautement qualifiés » pour le poste.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. NETHYS

    Nethys, le grand déballage: Stéphane Moreau va quitter la holding

  2. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    L’idée d’une taxe kilométrique divise... et s’enlise

  3. Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

    Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite